Connectez-vous S'inscrire

Des bénédictines d'Avignon enregistrent un disque depuis leur couvent


Des bénédictines d'Avignon enregistrent un disque depuis leur couvent De la signature du contrat à l'enregistrement, toute l'aventure s'est déroulée dans le plus strict respect de leur voeu d'isolement.



Des bénédictines d'Avignon enregistrent un disque depuis leur couvent
Elles ont prié Saint-Joseph et ont été exaucées. Des religieuses cloîtrées du Sud de la France ont remporté un concours international de voix féminines interprétant des chants grégoriens. A l'issue de cette compétition organisée entre 70 couvents en Europe, aux Etats-Unis et en Afrique, les soeurs bénédictines de l'Abbaye de Notre-Dame de l'Annonciation, située à Barroux, dans le Vaucluse, ont signé un contrat en vue de l'enregistrement d'un disque avec la maison Decca, a annoncé, dimanche, le label de musique britannique.

"Nous n'avons pas couru après, ça nous est tombé dessus", a expliqué la Très Révérente Mère Placide Devillers. "Au début, nous avions peur que cela puisse remettre en cause notre vie cloîtrée. Nous en avons parlé à Saint Joseph dans nos prières et elles ont été exaucées. Nous avons pensé que cet album pourrait être une bonne chose s'il touche les gens dans leur vie et les aide à trouver la paix", a-t-elle ajouté, citée dans un communiqué du label Decca.

Aucun contact physique

Afin de respecter l'intimité des soeurs, le contrat a été remis et signé entre un représentant de Decca et les moniales à travers une grille de barreaux de bois qui sépare les religieuses du monde extérieur. "J'ai remis le contrat à travers la grille. Elles l'ont signé et me l'ont rendu", a expliqué le directeur général de Decca Records, Dickon Stainer.

Les soeurs ne pouvant sortir de leur couvent, les chants ont dû être enregistrés dans leur chapelle, le son étant transmis aux studios de Decca. Les ingénieurs n'ont été autorisés à entrer dans le couvent, pour installer les équipements, qu'après que les soeurs s'isolent dans d'autres pièces, a expliqué une porte-parole de Decca.

Les chants religieux connaissent un regain d'intérêt musical, comme le prouve notamment le succès mondial rencontré par les moines cisterciens de Stift Heiligenkreuz, en Autriche, qui ont écoulé plus d'un million d'exemplaires de leur album (voir l'article "Spiritus Dei, le succès d'un Boys band de prêtres", ici, de même que l'interview du groupe dans "Vous avez un message", ici). Decca Records, basé à Londres, fait partie du groupe Universal Music qui compte parmi ses stars Lady Gaga, U2 et Amy Winehouse. L'album s'intitulera Voices: Chant From Avignon et sortira en novembre.

Lundi 2 Août 2010 - 19:04



Nouveau commentaire :

sur cette page