Connectez-vous S'inscrire

Des voitures à Propulsion électrique à l’horizon




Les problèmes d’écologie favorisent l’émergence des véhicules électriques. Quand vont-ils percer sur le marché? La question reste ouverte.

Le meilleur rendement des moteurs électriques par rapport aux moteurs à combustion est incontestable. Pour les constructeurs, la difficulté réside encore dans la production et le stockage du courant.

Mais il s’agit aussi d’augmenter le volume d’énergie disponible et de réduire les coûts. Le déclin de l’ère du pétrole favorise l’utilisation d’énergies de substitution, notamment de la propulsion électrique. Si son avenir paraît presque certain, sa concrétisation reste, elle, assez floue.

Le moteur hybride – une transition

Plusieurs grands constructeurs automobiles poursuivent le développement de la propulsion électrique combinée à un moteur hybride. Mais dix ans après le lancement de la Toyota Prius, seuls Toyota, Honda et Lexus proposent des modèles hybrides – une si - tuation révélatrice de la complexité de cette technologie. Par contre, sa fiabilité semble largement reconnue, puisque la marque Toyota a déjà produit à elle seule plus d’un million de voitures hybrides combinant propulsion électrique et utilisation d’un moteur à combustion.

Les batteries à haut rendement au lithium sont depuis longtemps la norme pour les télé phones et ordinateurs portables. Elles ont déjà fait leurs preuves pour la propulsion des vélos électriques. L’industrie automobile commence, elle aussi, à mettre à profit ces progrès. L’augmentation de capacité des batteries des voitures hybrides sera telle, qu’il suffira de recharger sa voiture via une prise électrique standard pour parcourir ensuite de longues distances en mode électrique pur (modèles baptisés «plug-in hybrids»).

Ainsi, les solutions choi sies par les constructeurs vont de l’hybride «classique» améliorée à l’auto électrique équipée d’un petit moteur à combustion d’appoint pour recharger les batteries en route. C’est aux Etat-Unis que l’élan novateur est le plus fort – expression de la volonté de ne plus dépendre du pétrole.

Dans l’attente de la voiture à pile

L’industrie automobile travaille depuis plus de dix ans au développement de véhicules à pile à combustible, visant ainsi à contourner le problème des batteries coûteuses et à l’efficacité limitée.

Ainsi, l’électricité ne provient pas de batteries chargées au préalable, mais d’un plein d’hydrogène produisant du courant dans une pile à combustible. Le mode de propulsion de ces véhicules est donc purement électrique. S’ils sont techniquement réalisables, les coûts des piles à combustible restent, eux, prohibitifs. En outre, il reste quantité d’obstacles à lever au niveau de la production, de la répartition et de la distribution de l’hydrogène.

L’industrie du vélo contribue activement à l’essor de la propulsion électrique. Dans de nombreux pays, les vélos électriques sont déjà très populaires. Les scooters électriques ont eux aussi fait leur apparition. Les motos et scooters de luxe suivront bientôt le mouve - ment. On doit également bientôt s’attendre à l’utilisation de véhicules de livraison élec - triques pour de courtes distances.

Samedi 17 Mai 2008 - 23:01
sur cette page