Connectez-vous S'inscrire

ENFANCE EN DANGER Des Assises Nationales pour éviter le pire




ENFANCE EN DANGER Des Assises Nationales pour éviter le pire
L’affaire du petit Dylan a une fois de plus bouleversé l’opinion et jeté le trouble sur le système de protection de l’enfance. Pourquoi 8 mois se sont-ils écoulés entre le repérage d’un enfant en danger et la décision de protection ?

Comment le dispositif de protection de l'enfance peut-il encore permettre que surviennent ce type de situations alors qu'une importante réforme a été engagée en mars 2007 faisant suite aux affaires d'Angers et d'Outreau ?

Peut-on croire dans ces conditions que le dispositif de protection de l’enfance pourra répondre à la progression constante du nombre d’enfants en danger du fait de l’isolement croissant des familles, de la perte des repères identitaires et éducatifs, et de l’accroissement des risques d’exclusion engendré par la précarisation économique ?

L’opinion et la presse s’interrogent, et certains médias n’hésitent pas à dénoncer “l’oubli du dossier de la protection de l’enfance” par les pouvoirs publics (par exemple La Croix dans son édition du 6 février).

Mais ce sont surtout les professionnels de la protection de l’enfance eux-mêmes qui sont conscients de l’urgence de poursuivre et concrétiser l’amélioration du système de protection des enfants en danger et la prévention des situations à risque, et réclament que le dossier devienne une priorité. Et ils ont de nombreuses propositions à faire en ce sens.

C’est la raison pour laquelle ils se sont donnés rendez-vous massivement aux Assises Nationales de la Protection de l’Enfance organisées à Lyon les 30 et 31 mars prochain. Les 1500 professionnels présents (responsables des services de l’aide sociale à l’enfance, assistantes sociales, éducateurs spécialisés, magistrats…) élaboreront avec les nombreuses personnalités reconnues également présentes (voir programme en pièce jointe) une vingtaine de propositions concrètes à destination des pouvoirs publics pour que la protection de l’enfance joue pleinement son rôle.

Il s’agit d’un événement national au cours duquel vous pourrez également interviewer, sans les barrages habituels, les travailleurs sociaux chargés des enfants en danger, des juges pour enfants, des élus, des spécialistes comme Boris Cyrulnik, et bien d’autres.

Ces Assises sont organisées par le Journal de l’Action Sociale (journal de référence des travailleurs sociaux) et le Département du Rhône qui accueille l’événement, en partenariat avec les principales institutions concernées : Assemblée des Départements de France, Direction générale de l’Action Sociale, Observatoire national de l’action sociale décentralisée (Odas), Observatoire national de l’Enfance en Danger (Oned), notamment.

Mercredi 25 Mars 2009 - 17:45



Nouveau commentaire :

sur cette page