Connectez-vous S'inscrire

Elton John : le sida, "ce n'est plus une maladie de pédés"




Elton John : le sida, "ce n'est plus une maladie de pédés"
"Faisons comprendre à ces fascistes et ces imbéciles que les gens ont le droit de vivre dans la dignité". C'est depuis Sydney, à l'occasion de la journée mondiale contre le sida, qu'Elton John s'est livré jeudi à un plaidoyer aussi vigoureux que convaincu en faveur des malades du sida, de la poursuite des efforts pour vaincre la maladie... et surtout pour un meilleur accueil des porteurs du VIH.

Des malades encore trop souvent stigmatisés (un comportement que le chanteur a assimilé à un "stigmate répugnant"), d'où cette dénonciation des "fascistes" et des "imbéciles" (entendez par là : tous ceux qui stigmatisent, d'une manière ou d'une autre, les porteurs du virus) par le chanteur qui s'est voulu au premier plan de la lutte contre la maladie depuis 1992 : c'est cette année, en effet, qu'il avait créé une fondation qui porte son nom et qui a levé 200 millions de dollars (148 millions d'euros) en faveur de programmes de prévention.

Et pour enfoncer un peu plus le clou, Elton John a renchéri, dans des propos repris par cité par l'agence Australian Associated Press : "Ce n'est plus une maladie de pédés, c'est une maladie mondiale qui touche tout le monde".

Le chanteur a par ailleurs mis en garde contre un désengagement des pouvoirs publics alors que 34 millions de personnes vivent avec le VIH dans le monde, selon les chiffres de 2010 de l'Onusida, un record principalement dû à un meilleur accès au traitement qui a contribué à réduire le nombre de décès et nourrit l'espoir d'une possible fin de la pandémie. "On ne peut pas lâcher prise. Si les gouvernements commencent à reculer et à suspendre leurs financements, l'épidémie reprendra", a prévenu Elton John, plaidant pour "un nouveau combat" destiné à terrasser la maladie.

Samedi 3 Décembre 2011 - 01:56



Nouveau commentaire :

sur cette page