Connectez-vous S'inscrire

En répétition et en concert - Symphonies 7 et 9 Ludwig van Beethoven, Antonin Dvorak




Le chef autrichien était respecté et craint de ses musiciens du fait de sa réputation incontestable d’expert de l’orchestre. A voir la précision et l’exactitude de son interprétation, nul ne peut d’ailleurs s’étonner qu’il ait été diplômé de droit avant de se tourner vers la musique. Karl Böhm se consacrait en totalité à son art, quitte à contrarier sa propre personnalité si cela pouvait donner une meilleure interprétation d’une oeuvre. Plusieurs musiciens le décrivent comme « leur dictateur bien-aimé », capable de tirer le meilleur d’eux d’un simple regard : « Il semble tout simplement pouvoir mettre l’orchestre en alerte et le responsabiliser. Quelques puissent être les explications, il est clair que Böhm maintient l’orchestre dans la capacité de répondre à la moindre inflexion de sa baguette. » (The Guardian).

Dimanche 1 Mars 2009 - 13:06



Nouveau commentaire :

sur cette page