Connectez-vous S'inscrire

Enquête sur une entreprise française accusée de complicité de torture en Libye




Enquête sur une entreprise française accusée de complicité de torture en Libye
Amesys, une société française d'informatique, fait l'objet d'une enquête pour complicité d'actes de torture en Libye. Cette filiale de Bull est accusée d'avoir vendu, à partir de 2007, au régime de Kadhafi du matériel qui permettait de surveiller les communications de la population libyenne. La Fédération internationale des droits de l'homme (FIDH) et la Ligue des droits de l'homme (LDH) ont porté plainte. Une information judiciaire a été ouverte. L'enquête a été confiée à une juge du pôle spécialisé dans les crimes de guerre, crimes contre l'humanité et génocide du tribunal de grande instance de Paris.

Mardi 22 Mai 2012 - 14:14



Nouveau commentaire :

sur cette page