Connectez-vous S'inscrire

Erevan Tusk - FORTIFY YOUR INNOCENCE

Sortie le 23 avril 2012


Belle révélation printanière, le jeune quintet parisien Erevan Tusk publie un premier album gorgé de mélodies étincelantes et généreuses. Harmonies vocales, guitares et arrangements élégants marquent Fortify Your Innocence du sceau du classicisme pop, en parfait équilibre entre l’écriture fédératrice de R.E.M, le romantisme des Smiths et l’énergie sophistiquée de The National. Deux voix, deux plumes, cinq musiciens réunis autour de chansons à la candeur émouvante.



Erevan Tusk - FORTIFY YOUR INNOCENCE
Erevan Tusk naît en 2008, dans la foulée d’une amitié musicale : Jim est à la tête du groupe folk Starboard Silent Side et Pacôme préside aux destinées folktronica de Rrose Tacet. Chacun apprécie le travail de l’autre. Les deux amis répètent pour le plaisir, sans autre ambition que d’écrire des chansons immédiates. Il se passe quelque chose, une entente inédite que Pacôme et Jim vont symboliser d’une manière peu banale au moment de baptiser leur projet commun : chacun amène un mot pour former le nom du groupe. Erevan (capitale de l’Arménie) et Tusk («défense», en anglais) s’associent librement en un collage poétique et mystérieux. Car d’évidence, il n’est question ni d’Arménie ni d’éléphants dans les chansons du groupe, qui devient vite quintet.

UN PARCOURS RAPIDE

En juin 2009, les cinq Erevan Tusk enregistrent quelques maquettes pour préparer une résidence à Viry-Châtillon, à l’issue de laquelle ils donnent leur premier concert. Nous sommes en septembre 2009, c’est le deuxième acte de naissance du groupe, le début d’une réelle ambition. Le talent d’Erevan Tusk est rapidement salué : finaliste de Paris Jeunes Talents en 2010, le groupe est lauréat, la même année, du festival Désin’VOLT, organisé par les studios SMOM. A la clé, un an de répétitions gratuites dans les studios et plus encore : séduit par des chansons efficaces et limpides, Vincent Cotte, le directeur des studios, propose au quintet d’enregistrer son album sur place. Entre avril et septembre 2011, Erevan Tusk passe plus de cinq semaines à peaufiner les titres de son premier album. Un luxe qui s’entend au fil des 48 minutes de ce premier essai brillant, qui tient en beauté les promesses de Sheen, EP inaugural publié en novembre 2011.

UN CLASSICISME POP

Mixé par Antoine Gaillet (M83, Yeti Lane, Mademoiselle K) qui suit le groupe depuis ses débuts, Fortify Your Innocence conjugue efficacité et délicatesse. Son titre est à la fois un impératif, un conseil d’ami et un indice sur la nature des chansons d’Erevan Tusk : il faut préserver et protéger son innocence, lui donner force et crédibilité. Pour cela, ne pas craindre le romantisme et l’onirisme. Ils irriguent douze chansons qui sont autant de tubes potentiels : Cassidy trouve une belle ampleur entre une rythmique imparable, des guitares élégantes et des chœurs enveloppants ; la tension nerveuse de Frosbitten et In Your Shadow convoque le souvenir du R.E.M d’autrefois ; la sublime Phrasal Show évoque les Beach Boys à délicats coups de guitare rythmique, percussions et harmonies vocales célestes ; Truth Or Dare conjugue efficacité rock et sophistication d’une production bigger than life. Au fil du disque, au détour d’un couplet, des surprises : des percussions tintinnabulantes sur Kebnekaise, des cordes romantiques sur Mammoths, des refrains qui élèvent.

LES COUSINAGES

On peut aussi cerner la personnalité d’Erevan Tusk avec une série de vidéos postées sur Internet, une collection de reprises bien senties. Deux voix, deux guitares, une rythmique de fortune et un harmonica transforment Sleep The Clock Around de Belle & Sebastian en joyau folk ; saisie sous les arbres dans un parc, la merveilleuse Lakes Of Canada de The Innocence Mission trouve l’équilibre parfait entre des harmonies vocales aériennes et guitares terriennes. Au tableau de chasse du groupe, Lust For Life de Girls, Some Things Last A Long Time de Daniel Johnston, Don’t Let It Bring You Down de Neil Young ou The King Of Carrot Flowers de Neutral Milk Hotel dessinent la cartographie sensible d’une pop personnelle et intemporelle.

http://www.facebook.com/erevantusk

Lundi 26 Mars 2012 - 19:00



Nouveau commentaire :

sur cette page