Connectez-vous S'inscrire

Estimant être mal reçu, Fabius écourte sa visite en Chine




Estimant être mal reçu, Fabius écourte sa visite en Chine
Estimant qu'en tant que représentant personnel de François Hollande, il n'était pas reçu à un niveau convenable, l'ancien Premier ministre Laurent Fabius a brusquement écourté mardi le voyage qu'il effectuait à Pékin. Il espérait rencontrer l'un des neuf dirigeants qui forment le comité permanent du Parti communiste chinois. Quand il a su qu'il n'en verrait aucun, il a annulé la conférence de presse et le dîner officiel qui étaient prévus. Il est parti avec 24 heures d'avance vers Tokyo. Cette froideur serait due au fait que François Hollande n'ait pas prévu de se déplacer lui-même dans ce pays à haut risque pour les candidats à la Présidentielle, notamment en raison du dossier des droits de l'homme.

Mardi 21 Février 2012 - 18:56



Nouveau commentaire :

sur cette page