Connectez-vous S'inscrire

Faut-il revaloriser le statut des enseignants ?




Le ministre de l'Education nationale a défendu jeudi les 16.000 suppressions de postes effectuées cette année (80.000 pour le quinquennat) en déclarant que "ceux qui disent qu'ils vont recréer des postes en 2012, ils vous mentent". "La vraie question aujourd'hui, c'est le sur mesure" et non "la quantité", a jouté Luc Chatel, insistant ainsi sur la "personnalisation" des enseignements dont il a fait le cœur du bilan éducatif du gouvernement depuis 2007.

Martine Aubry a pour sa part prédit "une rentrée épouvantable" tout en assurant qu'"il faudra remettre des enseignants là où on en a le plus besoin, c'est absolument évident". Tous deux se sont cependant retrouvés pour dire qu'il faudra discuter des "missions" des enseignants du secondaire, définies dans un décret de 1950 (15 heures de cours par semaine pour les agrégés, 18 pour les autres). Faut-il revaloriser le statut des enseignants ? RTL ouvre le débat.

Vendredi 2 Septembre 2011 - 15:23



Nouveau commentaire :

sur cette page