Connectez-vous S'inscrire

Feu Vert à l'écoute des jeunes conducteurs


88,5% des jeunes conducteurs trouvent intéressante la proposition de loi prévoyant la création d’un stage pratique post-permis permettant d’obtenir 2 points de permis supplémentaires. Plus encore : selon l’enquête menée par Feu Vert, ces mêmes jeunes sont prêts à débourser 140 euros en moyenne pour y participer.



Ces résultats particulièrement nets ressortent d’un questionnaire diffusé auprès du Club des Jeunes Conducteurs et des jeunes clients Feu Vert*. Mené entre le 05 et le 10 octobre 2011, ce questionnaire a généré plus de 1 000 réponses**, preuve du vif intérêt des jeunes automobilistes pour cette mesure.

Ces résultats font apparaître les points suivants :

• Satisfecit pour la formation actuelle : 75% des jeunes trouvent que la formation du permis de conduire enseigne les bases nécessaires à la conduite ;

• Forte demande pour un stage sur piste et des points en plus : 90% des jeunes conducteurs se disent prêts à participer à un stage de conduite afin d’obtenir 2 points de permis supplémentaires.

• Elément particulièrement intéressant sur leur degré d’implication : les jeunes acceptent l’idée d’un stage payant. A la question « Quel montant maximum serais-tu prêt à dépenser pour effecteur un stage post-permis te permettant d’avoir deux points supplémentaires ? », les jeunes répondent en moyenne 140 euros (1 sur 2 étant prêt à investir entre 50 et 150 euros).

Pour Pascal Fraumont Directeur Marketing et Communication de Feu Vert, les résultats de l’enquête témoignent de l’attitude responsable des jeunes conducteurs « fait important, ils sont d’accord pour participer financièrement à la formation, ce qui, compte tenu de leur budget, est un signe très fort.

Pour eux, il s’agit vraiment d’apprendre à mieux conduire et d’y être encouragé par l’attribution de 2 points supplémentaires. Plutôt que de subir, les jeunes choisissent d’investir sur le préventif ».

Les résultats de l’étude rejoignent l’esprit de la proposition de loi*** de deux députés (Jean-Pierre Decool et André Wojciechowski) qui, s’inspirant de divers exemples européens, suggèrent d’encourager les jeunes à suivre un stage de conduite sur piste, incluant un aspect théorique en salle, dans l’année suivant l’obtention du permis de conduire afin de mieux maîtriser leurs réactions en cas de nécessité (route mouillée, freinage brusque…).

Déposée le 21 septembre 2011 et soutenue par une centaine de parlementaires, cette proposition est actuellement examinée par à la Commission des lois.

Mardi 1 Novembre 2011 - 02:07



Nouveau commentaire :

sur cette page