Connectez-vous S'inscrire

Freddie Mercury - Lover of life Singer of songs - The very Best Of

CD + DVD le 4 septembre




Frederick Bulsara voit le jour sur l’île de Zanzibar située à l’est du continent africain, le 5 septembre 1946. Vingt-cinq ans plus tard à Londres, sous le nom de Freddie Mercury, il est à la tête du désormais mythique groupe de rock, Queen.

Fils de Bomi et Jer Bulsara, Freddie passe la majeure partie de son enfance en Inde où il fréquente le pensionnat St Peter. Il y reçoit ses premières leçons de piano à l’âge de 7 ans. Personne ne sait alors où l’entraînera son amour de la musique.

En 1964, la famille Bulsara s’installe dans le Middlesex (Angleterre), où Freddie se joint à un groupe de blues, Wreckage, tout en suivant des cours de graphisme au Ealing College Of Art de Londres.

Tandis qu’il chante avec Wreckage, un ami étudiant lui présente Roger Taylor et Brian May, membres fondateurs de Smile. Ce groupe devient Queen dès que Freddie accepte de rejoindre Roger et Brian en tant que chanteur principal. Le dernier membre de cette formation, la même pendant vingt années, est le bassiste John Deacon.

Le reste fait partie de l’histoire : la maison de disques EMI signe rapidement le groupe et publie en 1973 un premier album, “Queen”, déclencheur d’une des plus époustouflantes carrières de l’histoire du rock.

“Bohemian Rhapsody”, single immortel dans le plus pur style opéra, sort en 1975 et se maintient dans les charts anglais pendant neuf semaines ! Cette chanson, qui n’aurait jamais dû sortir à cause de sa lenteur et de son style inhabituel, devint, grâce à l’insistance et l’interprétation de Freddie Mercury, un hit instantanément reconnaissable. Dès lors, les talents exceptionnels de Freddie s’affirment : une voix à la tessiture remarquable et une présence scénique extraordinaire qui ont donné à Queen sa personnalité flamboyante, colorée et imprévisible.

Très vite, la popularité du groupe s’étend bien au-delà des rivages du Royaume-Uni : Queen triomphe partout en Europe, au Japon et aux USA, où il se place en tête des charts dès 1978 grâce à la chanson de Freddie, “A Little Thing Called Love”.

Queen a toujours fonctionné en parfaite démocratie et ses quatre membres ont tous composé des tubes pour le groupe. Cette capacité d’écriture incroyable alliée à un étonnant sens du spectacle, un son irréprochable, une pincée de théâtre et les pas de danse légendaires de Freddie restent l’apanage de Queen sur scène et en vidéo.

Grâce à Freddie Mercury et son aptitude à projeter la musique et l’image du groupe aux quatre coins de lieux de spectacle susceptibles de contenir 70 000 personnes, Queen sera célèbre en tant que pionnier des mégaconcerts rock donnés dans les stades, une réputation perpétuée en Amérique du Sud où le groupe jouera pour 231 000 fans à Sao Paulo, établissant alors un record mondial. Queen est également réputé pour avoir été particulièrement précurseur dans le domaine de la vidéo comme le prouvent ses clips qui deviendront de plus en plus novateurs dans leur style, forme et contenu.

Le phénoménal succès de Queen se confirmera autour du globe au cours des années 80, et notamment en 1985, au Live Aid, où il volera purement et simplement la vedette aux autres participants.

Au milieu de la décennie, Freddie entreprend une carrière solo longue de plusieurs albums qu’il mène parallèlement à Queen et inaugure en publiant “Mr Bad Guy” en 1985. Freddie est alors adoré pour son sens aigu de l’autodérisison, idéalement illustré dans sa reprise de “The Great Pretender” des Platters : le clip l’exhibe descendant un immense escalier et fendant une foule de clones en carton.

Sa première grande collaboration en dehors de Queen est avec Dave Clark pour l’enregistrement de la comédie musicale “Time”. Freddie Mercury poursuit brillamment sa carrière solo en 1987 en réalisant un de ses vieux rêves : enregistrer avec la diva de l’opéra la plus vénérée dans le monde, Montserrat Caballé. La chanson-titre du disque “Barcelona” deviendra l’hymne de la ville natale de Montserrat Caballé et le thème des Jeux Olympiques de 1992.

Freddie retourne en studio avec Queen en 1990 pour enregistrer “Innuendo”.

L’année suivante, le combat de Freddie Mercury contre le SIDA s’achève Il décédera 24 heures après avoir officiellement annoncé au monde qu’il était atteint de la maladie. Bien conscients que la disparition du plus innovateur et du plus flamboyant ambassadeur du rock signifie la fin d’une époque, les musiciens et les fans du monde entier vont lui rendre un immense hommage.

Freddie Mercury, qui a donné une nouvelle définition au concept même de spectacle, laisse derrière lui un héritage de chansons qui ne se dépareront jamais de leur magnificence et resteront des classiques pour l’éternité. Quelques-unes des plus émouvantes ont été immortalisées sur “Made In Heaven”, le dernier album de Queen paru en novembre 1995.

Disponible en Edition simple et Edition Double CD Collector

CD 1

1.In My Defence (2000 Remix)
2.The Great Pretender (Original)
3.Living On My Own (1993 No More Brothers Radio Mix)
4.Made In Heaven (Mr Bad Guy Album Version)
5.Love Kills (Original)
6.There Must Be More To Life Than This (Mr Bad Guy Album Version)
7.Guide Me Home (Barcelona Album Version)
8.How Can I Go On? (Barcelona Album Version)
9.Foolin’ Around (Steve Brown)
10. Time (Original)
11. Barcelona (Barcelona Album Version)
12. Love Me Like There’s No Tomorrow (Mr Bad Guy Album Version)
13. I Was Born To Love You (Mr Bad Guy Album Version)
14. The Golden Boy (Barcelona Album Version)
15. Mr Bad Guy (Mr Bad Guy Album Version)
16. The Great Pretender (Malouf Mix)
17. Love Kills (Star Rider Remix)
18. I Can Hear Music (Original)
19. Goin’ Back (Original)
20. Guide Me Home (Piano) [Thierry Lang Jazz version]

CD 2

1. Love Kills (Sunshine People Radio mix)
2. Made In Heaven (Extended Version)
3. Living On My Own (Egg vocal Mix)
4. Love Kills (Rank 1 Remix)
5. Mr Bad Guy (Bad Circulation mix)
6. I Was Born To Love You (George Demure remix)
7. My Love Is Dangerous
8. Love Making Love (Demo)
9. Love KIlls (Pixel82 remix)
10. I Was Born To Love You (Extended Version)
11. Foolin’ Around (Early Version)
12. Living On My Own (Outhere Bros club mix)*
13. Love Kills (Glimmers re-edit)
14. Your Kind Of Lover (V & P version)
15. Let’s Turn It On (Acapella)


Double DVD “Lover of Life, Singer of Songs”

DVD1 “Lover of Life”:
Documentaire 'The Untold Story' sur l’extravagante personnalité de Freddie Mercury
Près de 2 heures d’images, en son 5.1
+ 25 minutes de bonus avec des interviews inédites et scènes coupées au montage final

DVD2 “Singer of Songs”:
Tous les clips + des vidéos rares “Barcelona” live, “The Great Pretender” version longue, “In My Defence” version 2000 …

+ Des bonus, des commentaires sur son œuvre, sa dernière interview, une galerie photos…

Samedi 22 Juillet 2006 - 21:20
sur cette page