Connectez-vous S'inscrire

Fredrika Stahl - A fraction of you




Auteur-compositeur, la jeune Suédoise Fredrika Stahl, à 21 ans seulement, surprend par sa maturité. Les frontières entre les genres musicaux l’ennuient, et elle nous le montre en affirmant un style personnel, quelque part entre la Pop et le Jazz. Sa puissance vocale lui permet une interprétation tout en finesse, naturelle et sans artifice.

Fredrika est née en 1984 à Stockholm en Suède. A l’âge de 4 ans, elle déménage en banlieue parisienne avec sa famille, où elle apprend le Français au Lycée International de St Germain en Laye (Yvelines). Songeant déjà à une carrière artistique, elle pratique alors la danse classique de manière assidue, ainsi que le piano. Elle chante aussi, comme toutes les petites filles de son âge, mais ses idoles sont celles de son papa : Simon & Garfunkel, James Taylor, Chicago…

Fredrika retourne en Suède l’année de ses 12 ans et poursuit alors ses études au Lycée Anglais. La danse est alors toujours son centre d’intérêt principal mais le chant gagne peu à peu du terrain. Elle découvre en effet son propre univers musical à travers des artistes comme Jewel, Lisa Ekdahl, Tracy Chapman, Norah Jones… et bientôt la musique prend toute la place dans sa vie.

Son bac en poche, Fredrika décide de passer une année en France, où ses parents ont gardé un pied-à-terre. Elle s’installe de nouveau à St Germain en Laye, dans un tout petit studio, et n’en partira finalement plus ! Elle démarre sa carrière en jouant dans une petite comédie musicale, à Paris, et comme beaucoup de jeunes artistes, travaille le soir dans un pub pour payer ses factures.

La chance est au rendez-vous, puisque c’est là qu’elle rencontre son futur producteur, Geef (3 Cinks Prod). Ils commencent à travailler ensemble sur des compositions folk de Fredrika. Un an plus tard, lors d’un enregistrement, elle fait la connaissance de Tom Mc Clung, actuel pianiste d’Archie Shepp. En écoutant les maquettes de la jeune artiste, Tom lui propose de faire des arrangements jazz pour sa musique. Il réunit alors autour d’elle une équipe de choc, constituée de musiciens de renom pour l’enregistrement de l’album :

• le guitariste José Palmer
(collaborations avec DeeDee Bridgewater, Jean-Jacques Goldman, Archie Shepp, Manu Katché…)
• le contrebassiste Diego Imbert
(nombreuses collaborations avec Biréli Lagrène notamment)
• le batteur Karl Jannuska
(collaborations avec Lee Konitz, François Théberge, Serge Forté…)
• le saxophoniste Hervé Meschinet
(collaborations avec Arturo Sandoval, Michel Legrand, Charles Aznavour, Claude Nougaro…)

Bruno Edjenguele assure les choeurs et ils font appel à l’ingénieur du son Alban Sautour pour exprimer tout le potentiel de l’album.

Fredrika découvre bientôt le bonheur d’être sur scène, et ça lui va bien ! Charmés par son talent, des musiciens reconnus acceptent de l’accompagner. Elle se produit ainsi entourée parfois d’Eric Poirier à la trompette, Ichiro Onoé à la batterie, Manuel Marchès à la contrebasse… mais aussi de Razul Siddick, Jean-Jacques Elangué, Peter Giron, John Betsch…

La musique de Fredrika est un mélange subtil de maturité et de fraîcheur, un style original ni tout à fait Jazz, ni complètement pop. Son timbre de voix un peu «à l’ancienne» rappelle parfois ses illustres aînées aux intonations suaves. Si elle écrit ses chansons en anglais, elle a cependant adapté deux titres en français pour son album, exprimant ainsi son attachement à son pays d’adoption.

En l’écoutant, vous découvrirez une interprète en devenir, capable de visiter tous les univers musicaux en tant qu’auteur et compositeur… Pour elle, la musique est une porte ouverte vers son avenir, et même si elle a réussi à 21 ans seulement, à force de talent et de détermination, à ouvrir celle du jazz, elle veut être perçue en tant qu’artiste avant tout…

Dimanche 24 Septembre 2006 - 20:49
sur cette page