Connectez-vous S'inscrire

GREAT MOUNTAIN FIRE - Canopy




GREAT MOUNTAIN FIRE - Canopy
Great Mountain Fire est un groupe de rock bruxellois qui dès 2006 aura déposé les jalons d’une pop hybride et chimérique qui, souvent, tente l’impossible et le réussit. Un coupé-décalé sur un air d’opérette. Un sea-shanty qui arracherait des larmes à Shane himself. Une voix qui toise Feargall Sharkey, une autre qui s’égare dans les
bois et toujours cette rythmique hypnotisante et ces mélodies qui nous font aimer la musique comme Roland-Garros nous fait aimer le tennis. Tout est possible ! Et leur premier album, le très justement nommé ‘CANOPY’, n’oublie pas de nous le rappeler.
 
Entièrement réalisé sous la houlette de Jean Waterlot, l’album confesse d’emblée une nature voyageuse et égrène au fil de ses 11 titres toute sa profondeur et sa richesse culturelle. Confessant les fantômes de la Funk et de l’afro-beat pour les marier à la froideur du Kraut, libérant les synthés pour de douces chansons folks lunaires,
‘Canopy’ est un bijou de pop finement ciselé qui pourrait faire danser un gothique et faire pleurer d’émotion un gabber.
 
De cet album calibré pour le plaisir et le vagabondage sylvestre sortiront quelques perles qui ne tarderont pas à s’imposer sur les ondes de nos radios nationales. ‘Late Lights’, ‘Cinderella’ et enfin ‘It’s Alright’ qui clôturera l’année, plus douce que le souvenir de vos premiers quarts d’heure américains, plus joyeuse qu’une nuit
blanche passée à nommer les étoiles.
 
Mais aussi beau et réussit que soit l’album, aussi fiers que soient les morceaux qui s’en sont échappés pour s’égailler sur les ondes.... Ceux-ci ne représentent que la partie immergée de l’iceberg, car c’est en concert, en situation de face à face que le groupe donne toute la dimension de son talent. Et les spectateurs qui en cette
année 2011 ont pu assister au fil des concerts à l’éclosion scénique du groupe (Francofolies de Spa, Dour, Nuits du Botanique,Ardentes, Pop Montreal...) font très certainement partie du contingent qui se pressa au plus froid du mois de décembre aux portes de l’Orangerie du Botanique. Certes il y eut des déçus ce soir là... Mais
uniquement ceux que le sold out obligea à tendre l’oreille depuis le bar.
 
EN CONCERT AU MaMA FESTIVAL LE 26 OCTOBRE 2012
&
Le 18 septembre, Le Crillon à Paris
Le 25 octobre, Festival Ground Zero à Roubaix
Le 26 octobre, Le Divan du Monde à Paris
Le 3 novembre, Les Rockomotives à Vendôme
 

Jeudi 13 Septembre 2012 - 14:17



Nouveau commentaire :

sur cette page