Connectez-vous S'inscrire

Gamal - Capitaine Flam




Gamal de son vrai nom ACKIANA GAMAL Evrad est né le 22 juillet 1978 au CONGO (Brazzaville). En 1984 âgé de 6 ans Gamal arrive en France accompagné de sa mère, ses deux grandes sœurs et son grand frère pour rejoindre leur père arrivé un an auparavant dans la banlieue sud (VITRY SUR SEINE) Du CONGO Brazzaville Gamal garde aucun souvenir.

C’est à travers les rues de Vitry sur seine que gamal découvre le hip hop et c’est tout naturellement qu’il commence à danser. Fin des années 1990 Gamal est membre d’un groupe de 3 danseurs (Extrême). C’est à travers ce groupe que Gamal acquiert une expérience scénique ce qui lui donne une assurance et une connaissance du monde de la musique. Passionné par l’écriture c’est en 1995 qu’il décide de mettre son talent au service du Rap . A cette période Gamal arrête aussi ses études et c’est le début de sa carrière en solo.

Son style est original, son discours est authentique, vrai, nature, ce qui le différencie de la masse. Gamal c’est aussi la volonté de s’ouvrir et par conséquent éviter les cliché dans les quels les médias cataloguent le rap ou dans lesquels les rappeurs s’engouffrent eux-mêmes, à savoir Banlieue + rap = Violence. Il le prouve en réalisant un produit purement Rap et qui ne dégage aucune négativité, aucune haine, aucune violence. Il rappe sur une reprise de Serge Gainsbourg « je suis venu te dire » avec le groupe de jazz Dis bonjour a la dame. Il participe en 1998 a la compilation de rap français Ghett’out, dans lequel il fait un duo avec MATT.

Le projet Ghett’out se vendra a plus de 5000 exemplaires (ce qui est pas mal pour un projet indépendant non distribué) A travers ce projet gamal et MATT été choisie pour faire le tour des radios blacks liste en France et en Belgique. Depuis 2001 Gamal travail sur la réalisation de son premier album. En 2003, lancement de son premier single MITHO. Son nouveau single Captaine flamme annonce l’arriver de son album très bientôt dans les bacs.

Lundi 7 Novembre 2005 - 21:47



Nouveau commentaire :

sur cette page