Connectez-vous S'inscrire

Genèse d’un projet autour des Tableaux d’une Exposition: Pictures Reframed




Le 13 novembre 2009, le célèbre pianiste norvégien Leif Ove Andsnes et l’artiste sud-africain Robin Rhode créeront Pictures Reframed au Lincoln Center de New York. Cette première mondiale sera suivie par une série de représentations qui mènera les deux artistes sur la Côte Est des Etats-Unis, ainsi qu’à Bruxelles, Paris, Londres, Moscou, Stockholm, Oslo, Copenhague, Hambourg, Cologne, Berlin et Munich aux mois de novembre et de décembre 2009. En 2010, une nouvelle série de représentations est prévue à Pékin et Abu Dhabi (voir ci-dessous la liste complète des dates et des lieux). Ce projet est subventionné par Statoil Hydro, et commissionné par le Lincoln Center de New York. Par ailleurs, projet et tournée sont produits par IMG artists.

Le programme de Pictures Reframed a été conçu autour de Pictures at an Exhibition (Tableaux d’une Exposition), monumental cycle pour piano de Modest Moussorgski. Le projet a été initié par Leif Ove Andsnes, qui a longtemps rêvé d’un projet liant de façon organique le monde de la musique classique et celui de l’art contemporain, de façon à réaliser une œuvre novatrice qui puisse transcender les frontières entre les genres.

Le chef-d’œuvre de Moussorgski s’est imposé au pianiste comme une évidence. Composés en 1874, ces Tableaux d’une Exposition ont été accueillis en leur temps comme une œuvre expérimentale et d’une qualité toute visuelle.

Œuvre qui compte aujourd’hui parmi les plus célèbres de la musique classique : au cours des 150 ans de son histoire, de nombreux artistes l’ont « visitée » et revisitée, adaptée et modernisée afin d’en explorer les fulgurances expérimentales.

Ravel en a composé une orchestration en 1922 ; Vladimir Horowitz une révision pour piano solo en 1946 ; Duke Ellington un arrangement pour big band.

En 1971, Emerson, Lake & Palmer ont réalisé un disque portant le même titre, tandis qu’en 1994 le rappeur Method Man s’inspirait du thème de Promenade dans son album Tical. Le monde de l’art a également réalisé des expériences autour de cette œuvre en de nombreuses occasions, la plus fameuse étant la mise en scène qu’en signa Kandinsky (décors et costumes) dans le cadre du Bauhaus à Dessau en 1928.

Andsnes s’est mis en quête d’un partenaire avec qui développer une installation vidéo diffusée sur un ou plusieurs écrans entourant la scène, tandis qu’il interprèterait simultanément l’œuvre de Moussorgski. Cette quête l’a amené à rencontrer chez Laurence Dreyfus, commissaire d’exposition basée à Paris, un artiste sud-africain de 32 ans nommé Robin Rhode. Les travaux de ce dernier ont frappé Leif Ove Andsnes, tant ils lui semblaient convenir idéalement à son projet. « Lorsque je suis allé voir des œuvres de Robin », explique-t-il, « je me suis senti une affinité immédiate avec son travail ; je l’ai trouvé si beau, si ludique et poétique, et cependant ambigu dans sa narration. »

Par une heureuse coïncidence, Robin Rhode avait lui-même pratiqué des expériences plastiques inspirées par certains thèmes des Tableaux d’une Exposition. Les œuvres qui en sont nées ont fait l’objet d’une exposition personnelle à la Hayward Gallery de Londres en 2008. Promenade combine une animation et une série photographique inspirées par le premier mouvement du cycle. Keys est un panneau photographique dont il existe trois versions faisant référence à l’œuvre pour piano de Moussorgski, dans un parallèle direct avec le mode d’expression favori de Rhode: la craie.

Robin et Leif Ove se sont rencontrés pour la première fois à Munich en septembre 2007. La conception de leur programme a beaucoup évolué entre-temps, se développant entre piano et studio, puis de nouveau au piano.
Leur première rencontre de travail a eu lieu dans une usine désaffectée de Berlin. En guise d’amusement, Rhobe a commencé à dessiner sur un mur nu – une toile de fond qu’il utilise souvent dans son travail, souvenir de ses débuts artistiques dans les rues de Johannesburg.

Dans les mois qui ont suivi, Robin et Leif Ove ont poursuivi leur émulation artistique, à mesure que prenait forme le concept visuel des performances. Le programme durera environ une heure vingt.

Par leur milieu et leur culture, Leif Ove Andsnes et Robin Rhobe appartiennent à deux univers bien distincts ; Leif Ove est le scandinave qui s’est tout entier consacré à la musique classique et y a acquis une réputation internationale incontestée; Robin Rhode est le sud-africain dont le nom est vite devenu un must de la scène artistique contemporaine. Aujourd’hui, ils se découvrent des affinités électives. « Je commence à apprécier plus sensiblement la musique classique à partir de la forme classique », dit Robin, « lorsque Leif Ove et moi parlons de musique, c’est vraiment incroyable… Cela commence à nourrir mon inspiration et informer ma propre pratique artistique à différents niveaux. » Et Leif Ove d’ajouter : « J’aime infiniment me rendre dans une galerie avec Robin et écouter ses opinions sur les choses, parce que nous venons de deux disciplines différentes et qu’il possède tellement de références que je découvre avec passion. Je trouve très stimulant que nous ayons un vocabulaire différent. Parce que, si nous nous contentons de nous asseoir et de parler devant une tasse de café, nous ne nous comprenons pas vraiment.

En revanche, dès que nous nous mettons au travail, si je commence à jouer et qu’il commence à m’exposer ses travaux, cela devient plus facile sans que je comprenne pourquoi. Alors, c’est fantastique quand nous pouvons nous montrer l’un à l’autre ce sur quoi nous travaillons respectivement. »

Le 24 juin, la télévision norvégienne (NRK) filmera l’avant-première donnée cette année au Festival Risør. Diffusée à la télévision, cette captation sera également l’objet d’un DVD, assorti d’un documentaire sur Pictures Reframed, que publiera EMI Classics en novembre 2009.

EMI Classics publiera simultanément un CD de Leif Ove Andsnes comprenant les Tableaux d’une Exposition, ainsi que d’autres œuvres du répertoire classique.

En novembre 2009, Robin Rhode aura l’honneur d’une grande exposition à la Perry Rubenstein Gallery de New York, conjointement à la première mondiale de Pictures Reframed au Lincoln Center.

Jeudi 30 Juillet 2009 - 14:39



Nouveau commentaire :

sur cette page