Connectez-vous S'inscrire

Green Zone - Blu-Ray




Green Zone - Blu-Ray
En 2003, au début de l’occupation américaine en Irak, le commandant Miller (Matt Damon) est à la tête d’une MET (Mobile Exploitation Team), chargée de retrouver les armes de destruction massive dont la présence supposée a justifié le déclenchement de la guerre. Mais après avoir visité sans succès plusieurs sites suspects autour de Bagdad, Miller commence à douter de la fiabilité des renseignements fournis par ses supérieurs, dont la source est tenue secrète.

Avec l’appui d’un agent de la CIA (Brendan Gleeson), le soldat Miller entreprend de découvrir la vérité… Après avoir abordé les attentats du 11 septembre dans “Vol 93”, le cinéaste anglais Paul Greengrass revient sur le mensonge d'état et les origines du conflit en Irak. Inspiré du livre de Rajiv Chandrasekaran, “Dans la Zone verte : les Américains à Bagdad”, le scénario imaginé par Brian Helgeland dresse un état des lieux réaliste du début de l’occupation américaine, et démêle habilement, et de manière singulièrement pédagogique, les écheveaux d’une situation complexe où se heurtent l’administration américaine, les services secrets, l’armée, la presse et la population elle-même divisée. Thriller nerveux (la caméra virevoltante a même une fâcheuse tendance à donner le tournis) sur fond de complot politique, “Green Zone”, paru début 2010, s’attache aussi, via le personnage du militaire candide et valeureux interprété par Matt Damon, à défendre le point de vue des soldats, piégés dans un jeu de dupes. Contrairement à “Démineurs”, qui jouait la neutralité, le film de Paul Greengrass dénonce les ravages occasionnés par les manœuvres politiciennes de l’Intelligence américaine de l’ère Bush et les égarements d’une presse complaisante. Rien qu’on ne savait déjà, mais un bon cours d’histoire n'est jamais à négliger.

Interactivité : 4/5
Même s’il est souvent promotionnel, le programme du Blu-ray (en HD) complète le film de manière convaincante. Plutôt solide, le commentaire audio de Paul Greengrass et Matt Damon est étayé par de courts reportages. Matt Damon évoque sa préparation et les rapports chaleureux avec ses partenaires, vrais soldats et vétérans d’Irak. On peut également découvrir le militaire qui a inspiré le personnage de Miller, conseiller technique du film, ainsi qu’un aperçu de la reconstitution de Bagdad au Maroc. Onze minutes de scènes inédites, avec option de commentaires du réalisateur et de Matt Damon en PIP (Paul Greengrass ironise sur sa manière de filmer), recèlent une très bonne séquence, chargée d’émotion. La bande-annonce figure au menu.

Image : 5/5
Format : 2.35:1
Résolution : 1080 24p
Compression : AVC

Un superbe transfert avec alternance de passages en basse lumière au rendu granuleux un peu brut et d’images lumineuses en extérieur, au piqué irréprochable.

Son : 5/5
DTS-HD Master Audio 5.1 en anglais et français

Une piste puissante, agressive, qui soutient le film à tous les niveaux et met en valeur la musique signée John Powell.

Jeudi 2 Septembre 2010 - 12:52



Nouveau commentaire :

sur cette page