Connectez-vous S'inscrire

Il risque la peine de mort pour un tweet




Un journaliste en prison pour quelques mots. Un blogueur saoudien est accusé d'apostasie (reniement public de sa foi) après avoir laissé un message à Mahomet sur le réseau social Twitter, le jour anniversaire de la naissance du Prophète. "Je ne m'inclinerai pas devant toi", a-t-il écrit sur le réseau social, "j'ai aimé certaines choses en toi mais j'en ai abhorré d'autres". Pour ces mots, il risque la peine de mort.

Lundi 13 Février 2012 - 23:07



Nouveau commentaire :

sur cette page