Connectez-vous S'inscrire

Indiana Jones et le Royaume du Crâne de Cristal


INDIANA JONES ET LE ROYAUME DU CRANE DE CRISTAL en DVD le 21 novembre 2008 Avec Harrison Ford, Cate Blanchett, Karen Allen, Ray Winstone, John Hurt, Jim Broadbent et Shia Labeouf. Ses exploits sont légendaires, son nom est synonyme d'aventure... Indiana Jones, l'archéologue au sourire conquérant et aux poings d'acier, est de retour avec son blouson de cuir, son grand fouet, son chapeau... et son incurable phobie des serpents.



Indiana Jones et le Royaume du Crâne de Cristal
Avec Harrison Ford, Cate Blanchett, Karen Allen, Ray Winstone, John Hurt, Jim Broadbent et Shia Labeouf. Ses exploits sont légendaires, son nom est synonyme d'aventure... Indiana Jones, l'archéologue au sourire conquérant et aux poings d'acier, est de retour avec son blouson de cuir, son fouet, son chapeau... et son incurable phobie des serpents dans des aventures toujours aussi palpitantes dans 4 éditions ; single, quadrilogie, collector et Blu-Ray, ces deux dernières contenant plus de deux heures de bonus époustouflants.

La nouvelle aventure d'Indiana Jones débute dans un désert du sud-ouest des Etats-Unis. Nous sommes en 1957, en pleine Guerre Froide. Indy et son copain Mac viennent tout juste d'échapper à une bande d'agents soviétiques à la recherche d'une mystérieuse relique surgie du fond des temps. De retour au Marshall College, le Professeur Jones apprend une très mauvaise nouvelle : ses récentes activités l'ont rendu suspect aux yeux du gouvernement américain. Le doyen Stanforth, qui est aussi un proche ami, se voit contraint de le licencier. A la sortie de la ville, Indiana fait la connaissance d'un jeune motard rebelle, Mutt, qui lui fait une proposition inattendue. En échange de son aide, il le mettra sur la piste du Crâne de Cristal d'Akator, relique mystérieuse qui suscite depuis des siècles autant de fascination que de craintes. Ce serait à coup sûr la plus belle trouvaille de l'histoire de l'archéologie. Indy et Mutt font route vers le Pérou, terre de mystères et de superstitions, où tant d'explorateurs ont trouvé la mort ou sombré dans la folie, à la recherche d'hypothétiques et insaisissables trésors. Mais ils réalisent très vite qu'ils ne sont pas seuls dans leur quête : les agents soviétiques sont eux aussi à la recherche du Crâne de Cristal, car il est dit que celui qui possède le Crâne et en déchiffre les énigmes s'assure du même coup le contrôle absolu de l'univers. Le chef de cette bande est la cruelle et somptueuse Irina Spalko. Indy n'aura jamais d'ennemie plus implacable... Indy et Mutt réuissiront-ils à semer leurs poursuivants, à déjouer les pièges de leurs faux amis et surtout à éviter que le Crâne de Cristal ne tombe entre les mains avides d'Irina et ses sinistres sbires ?

Indy - Episode IV
Indiana Jones et le Royaume du Crâne de Cristal est le quatrième volet des aventures du célèbre archéologue, après Les Aventuriers de l'Arche perdue (1981), Indiana Jones et le Temple maudit (1984) et Indiana Jones et la Dernière Croisade (1989). Parallèlement, une série dérivée de la franchise a vu le jour (Les Aventures du jeune Indiana Jones, 1992-1993), ainsi que plusieurs jeux vidéo (Indiana Jones and The Fate of Atlantis, Indiana Jones et la Machine Infernale, Indiana Jones : Le Tombeau de l'Empereur et LEGO Indiana Jones). A l'origine, Steven Spielberg et George Lucas envisageaient de produire cinq films autour de l'aventurier. Depuis, Georges Lucas semble plutôt voir ce film comme un nouveau départ, un peu à la manière de Star wars : épisode I - La Menace fantôme qui avait lancé la nouvelle trilogie Star Wars. Des rumeurs abondent dans ce sens, certains acteurs ayant apparemment signé pour trois nouveaux films autour du célèbre aventurier. Harrison Ford lui-même n'exclut pas un cinquième film.

19 ans après...
Il aura fallu deux décennies pour voir Indiana Jones reprendre du service. Absent du grand écran depuis La Dernière Croisade en 1989, l'archéologue a vu son retour au cinéma différé maintes fois, en raison notamment des emplois du temps surchargés de Steven Spielberg, Georges Lucas et Harrison Ford (le projet est évoqué depuis... 1997 !), mais également d'un scénario remanié à de nombreuses reprises. Se sont ainsi succédés à l'écriture Jeb Stuart, Jeffrey Boam, M. Night Shyamalan, Stephen Gaghan, Tom Stoppard, Frank Darabont, Jeff Nathanson et finalement David Koepp.

Titres
Avant que George Lucas et Steven Spielberg n'optent pour Indiana Jones et le Royaume du Crâne de Cristal (Indiana Jones and the Kingdom of the Crystal Skull), plusieurs titres ont été évoqués (et enregistrés auprès de la Motion Pictures Association of America) : Indiana Jones and the City of Gods, Indiana Jones and the Destroyer of Worlds, Indiana Jones and the Fourth Corner of the Earth, Indiana Jones and the Lost City of Gold ou encore Indiana Jones and the Quest for the Covenant.

La légende des crânes de cristal
La légende des crânes de cristal divise la communauté scientifique et les adeptes de paranormal depuis presque un siècle. Des blocs de cristal ou de quartz, taillés avec une extrème précision en forme de crânes humains, ont été retrouvés un peu partout dans le monde au début du XXème siècle, notamment dans les ruines d'un temple de la cité maya de Lubaantun. Problème : les expertises faites à l'époque montrent que les Aztèques ne disposaient pas des outils pour tailler avec tant de précision ces crânes dans des matières si dures. La Crystal Skulls Society International, créée en 1945, se lance alors à la poursuite de tous les crânes : on en retrouve un à Paris, un à Londres, exposés dans des musées ou dans des collections privées... De récentes expertises ont depuis démontré que ces crânes seraient des faux, créés au début du siècle. Mais la légende est lancée : les crânes des cristal auraient été donnés aux anciens peuples par les Atlantes, voire par une civilisation extraterrestre. Au nombre de 12, les crânes seront rassemblés lorsque l'Humanité sera prête. Quand ils seront réunis, l'Empire Aztèque se reconstituera... et Indiana Jones sera de retour !

Une attraction "visionnaire" et des romans prophétiques
Une attraction baptisée "Indiana Jones Adventure: Temple of the Crystal Skull" avait été inaugurée en 2001 au parc Tokyo DisneySea. Par ailleurs, l'auteur Max McCoy avait évoqué la légende des crânes de cristal dans les aventures littéraires de l'archéologue : Indiana Jones and the Philosopher's Stone (1995), Indiana Jones and the Dinosaur Eggs (1996), Indiana Jones and the Hollow Earth (1997) et Indiana Jones and the Secret of the Sphinx (1999). Enfin, George Lucas avait initialement prévu de traiter de ces artefacts dans la troisième saison de la série Les Aventures du jeune Indiana Jones... Saison qui ne verra jamais le jour.

Bienvenue dans les années 50
Alors que certaines rumeurs annonçaient une quête autour de l'Atlantide ou du Jardin d'Eden, la révélation du titre officiel du film, Indiana Jones et le Royaume du Crâne de Cristal, a définitivement validé l'orientation de ce nouvel opus vers la science-fiction. Ainsi, comme ils avaient pu le faire dans les trois premiers épisodes -hommages aux serials des années 30-, George Lucas et Steven Spielberg ont souhaité orienter cette quatrième aventure cinématographique vers l'hommage aux bandes SF des années 50. Le titre d'un premier scénario (Indiana Jones and the Saucer Men From Mars), la légende des crânes de cristal et l'apparition furtive d'une inscription "Roswell" dans la première bande-annonce du film laissent d'ailleurs planer l'ombre de petits hommes verts sur le film... L'Arche d'Alliance pourrait également être évoquée, dans la mesure où on retrouve au générique Marion Ravenwood (Karen Allen), héroïne des Aventuriers de l'Arche perdue... auquel fait explicitement référence l'affiche teaser de ce nouvel opus.

Après les Nazis, les Russes
Indy a vieilli, et l'histoire du Royaume du Crâne de Cristal se déroulant durant les années 50, il convenanit de faire évoluer ses ennemis. Exit, donc, les soldats Nazis. Et bienvenue, Guerre Froide oblige, à l'Armée Russe, emmenée par Irina Spalko, alias Cate Blanchett, fan de la saga devant l'éternel. Selon Steven Spielberg, son personnage de méchant préféré parmi tous ceux qui ont croisé la route d'Indy... "Spalko est une femme d'acier que rien n'affecte, une mécanique de précision que rien n'arrête", explique Cate Blanchett. "Jamais un cheveu de travers, pas la moindre trace de boue sur ses bottes après avoir pataugé des heures durant dans la gadoue. Une arme fatale..."

Sa place n'est pas dans un musée
Malgré les critiques et moqueries dûes à son âge "avancé", Harrison Ford s'est soumis à un entraînement (trois heures de gymnastique / jour) et un régime très stricts pour revenir en forme. Ainsi, il a pu réaliser lui-même la plupart de ses cascades, comme au bon vieux temps. Non sans impressionner Steven Spielberg et son équipe.

L'homme au chapeau
Indiana Jones est clairement indissociable de son fouet et de son chapeau fedora. "C'est parfois très difficile de garder le chapeau", explique Harrison Ford sur le site officiel du film. "Mais nous devons avoir une bonne raison pour faire tomber le chapeau : un gag ou un élément narratif important. Mais sinon, Indy ne perd pas son chapeau. Et si je perds le chapeau, nous arrêtons la scène et nous recommençons..." "Nous n'avons pas vraiment modernisé le costume d'Indy", explique le costumier Bernie Pollack. "Si vous regardez les trois précédents films, vous ne verrez quasiment aucune différence au niveau de son look. Du coup, j'avais énormément de pressions vis à vis de George Lucas, Steven Spielberg et Harrison Ford pour parvenir à recréer cette icône. Au final, j'ai travaillé avec Steven Delk, qui a réussi à créer le chapeau parfait, avec le design et le poids parfaits. Quand nous avons fait des screen-tests, Steven était ravi !"

Edition simple :

Caractéristiques techniques : Audio 5.1 Surround V. O et V.F. ; THX ; Sous-titres : Français, Anglais
Bonus : Le retour d'une légende, Pré-Production
Prix de vente conseillé : 19,99€

Edition Collector :

Boitier métal Édition limitée 2 DVD
+ de 2 heures de Bonus : Journal de production, Pré-visualisation de séquences, Galeries, Le département art, Stan Winston Studio.
Prix de vente conseillé : 24,99€

Édition Blu Ray :
Édition spéciale 2 disques
Caractéristiques techniques : Audio 5.1 Surround V. O et V.F. ; THX ; Sous-titres : Français, Anglais ; Image 1080P High Definition
Bonus : idem édition collector
Prix de vente conseillé : 29,99€

Mercredi 15 Octobre 2008 - 20:30



Nouveau commentaire :

sur cette page