Connectez-vous S'inscrire

Interview de The Rakes

Par Pierre DERENSY




The Rakes groupe survitaminé aux guitares électrique débarque en France pour quelques concert, en compagnie de « The Dead’s 60, à égalité de temps sur scène sur les dates de Lille et Nantes. Remarqué par leurs première partie des Bloc Party, c’est maintenant en tête d’affiche qu’ils assaillent les défenses des plus sceptiques. A grand coups de tubes rock il ne faudra pas attendre longtemps pour que la majorité et même plus se rallient derrière leur panache de feu.

Comment vous êtes vous rencontrés ?

The Rakes : « A l’école quand on avait 4 ans, au nord est de londres. »

Je sais que vous adorez la littérature, alors quel genre de livre avez vous louer à la bibliothèque ?

The Rakes : "The Unbearable Lighness of Being" - Milan Kundera, Animal Liberation -
"Peter Singer","On Liberty" - John Stuart Mills, "Ulysses" - James Joyce, et “Dumb Bunnies
Go To The Zoo” par Dav Pilkey (Pour le batteur)

Trouvez vous le temps de lire maintenant que vous êtes célèbres ?

The Rakes : « C est très dur de se concentrer en tournée, peut être à cause de l’alcool et des fêtes etc.… quand tu bouges partout tout le temps tu n’as plus beaucoup de temps pour toi, c’est presque impossible de s’asseoir avec un livre important comme Ulysse et d’y porter attention pendant plus de 30 secondes (sans s’endormir). Nos cerveaux tournent en bouillie. Je sais c’est une honte. Mais c’est sûrement ce qui arrive à la plupart des gens avec des dans le milieu (rire).»

Comment et où trouvez vous l’inspiration ?


The Rakes : « De plusieurs façons différentes – tous le monde dans le groupe a sa propre énergie, on écoute toutes les idées de chacun de façon égale. Mais personnellement, pour moi (Alan le chanteur, « le plus sexy et important membre du groupe » c’est lui qui le dit), je trouve l’inspiration de façon différente – faire du vélo ou courir, ou bien prendre une bière dans un pub seul un moment – et alors avoir une idée pour une mélodie ou un rythme ou une ligne de guitare ou autre chose qui pourrait convenir à une chanson. »

Que faites vous quand vous êtes dans le bus qui vous emmène de ville en ville ?


The Rakes : « On boit du vin. »

Pourquoi avez vous commencé votre disque par “Strasbourg », cette ville francaise ?

The Rakes : « Primo car c’est le siège de la cour européenne des droits de l’homme et qu’elle se trouve au centre de l’Europe.»

Est ce que le but principal de « the rakes » est de faire danser son public ?

The Rakes : « Non.”

Pesez vous que vous avez été aidé par Franz Ferdinand ?

The Rakes : « Il est mort, n’est ce pas ?? je ne pense pas qu’il soit si populaire pour nous offrir un quelconque essor (rire). »

Que pensez vous de votre tournée en France ?

The Rakes : « Super brillant ! merci à tous ceux qui viennent à nos concerts On adore la France !!!! »

Est ce que The Rakes aiment le cuir ?

The Rakes : « non non non!!!! »

Quel est le meilleur plat végétarien qu’Allan vous ait fait goûter ?


The Rakes : « Tout au ‘Terre terre veggie restaurant’ à Brighton. Ils ont le meilleur vin rouge aussi !!...ou vin blanc et un furieux risotto aux champignons. Bon appétit!”

Que fait votre batteur en concert pour être qualifié par un journaliste de “incompatible avec la publication » ?

The Rakes : « Il aime être nu et grossier. »

Que pensez vous du cas Kate Moss ?

The Rakes : « Pas grand chose. »

Quand on s’appelle “the rakes” (les débauchés), n’est ce pas trop difficile avec les filles ?

The Rakes : « En dehors de toutes les façons dont “the rakes” peut être interprèté, c est seulement en France que cela signifie des types qui peuvent avoir toutes les filles ! Je ne pense pas que nous le soyons au final. 2 membres du groupe on des copines et les 2 autres semblent avoir des filles autour d’eux ! »

The Rakes est il un groupe « animal » ?

The Rakes : « Non. Je pense que le lion seul porte bien ce titre. Nous avons cependant tous des animaux qui sont similaires à :

alan – une hermine.
matthew – un hibou
jamie – un koala
lasse – un lévrier”


En concert le 28/03/2006 à Lille (Le Splendid) puis à Nantes, Bordeaux, Montpellier, Ramonville, Marseille, Lyon, Evreux et Paris.

Mercredi 8 Février 2006 - 00:59
sur cette page