Connectez-vous S'inscrire

Into the Wild - Edition Collector Spécifique Fnac




Fraîchement diplômé, Chris McCandless (Emile Hirsch), 22 ans, est promis à un bel avenir. Cependant, sans prévenir sa famille, il décide de tout abandonner pour partir en Alaska, et retourner à la vie sauvage… En 1992, l’histoire vraie du jeune Chris McCandless et son issue tragique ont ému l’Amérique et inspiré le journaliste et écrivain Jon Krakauer. Son livre, Into The Wild (paru en France sous le titre Voyage au bout de la solitude), s’est érigé en best-seller dès 1996 avant de séduire Sean Penn, cinéaste tout indiqué pour l’adapter au cinéma. Emballé par le portrait romantique de l’aventurier vagabond décrit par Jon Krakauer, Sean Penn y est resté fidèle et a tenu également à reconstituer le parcours de Chris de la manière la plus authentique possible (notamment en filmant sur les lieux exacts).

Ce parti pris est probablement la raison de la réussite du film, qui ne verse jamais dans la fable new age pour bobos en mal d’aventure, mais tente de comprendre la démarche de ce jeune homme obstiné, en rupture avec la société, prêt à tout pour aller jusqu’au bout de son idéal et de lui-même. Voyage initiatique et road movie à travers l’Amérique, de la Georgie à l’Alaska en passant par la Louisiane, le Nouveau-Mexique ou l’Oregon, cette fresque émouvante et lumineuse, sublimement filmée par le chef opérateur français Eric Gautier, transporte littéralement et renvoie immanquablement au désir d’aventure et de liberté enfoui chez le spectateur. Le jeune Emile Hirsch (Les seigneurs de Dogtown), qui porte le film sur ses épaules est formidable, à l’instar du reste de la distribution (Catherine Keener, Jena Malone, Kristen Stewart, Vince Vaughn, Hal Holbrook…) et de la musique en partie composée par Eddie Vedder de Pearl Jam. Into The Wild a reçu deux nominations aux Oscars 2008, pour le montage et la performance de Hal Holbrook.

Interactivité : 4/5

Si la quantité et les informations sont là, on attendait plus de cette édition dont les suppléments apparaissent malgré tout un peu redondants. On y trouve un making of instructif, version augmentée de celui qui figure dans l’édition simple (et également au menu ici), une conférence de presse un tantinet laborieuse (les propos étant traduits à chaque fois), des reportages consacrés aux personnages et au tournage, et un superbe documentaire de la chaîne National Geographic sur l’Alaska. Inclus dans l’édition Fnac : un dossier de presse en édition limitée.

Image et son : 5/5

Dimanche 27 Juillet 2008 - 10:06
sur cette page