Connectez-vous S'inscrire

Ishtar Alabina, le grand retour




D'abord connue en France sous le nom d'Alabina, Ishtar poursuit désormais sa carrière sous les deux noms fusionnés en Ishtar Alabina. Mêlant le flamenco aux rythmes orientaux, Ishtar Alabina, avec l'aide du groupe Los Niños de Sara - anciens accompagnateurs de Manitas de Plata -, rencontre le succès dès 1997 grâce à la bande originale du film La Vérité Si Je Mens ! (4 890 007 entrées), La Vérité Si Je Mens 2 ! (7 469 664) et son fameux « Alabina ».

Elevée dans la plus pure tradition méditerranéenne - d'une mère égyptienne et d'un père marocain d'origine espagnole - la chanteuse Ishtar est ainsi bercée, dès son plus jeune âge, dans la musique.

C'est en groupe qu'elle se fait connaitre du grand public en devenant la chanteuse d'Alabina qui agrémente le paysage musical français et international de sonorités espagnoles, gitanes et arabes adaptés à des textes français, arabe, espagnol, hébreu et anglais.



En 1998 vient le temps d'un second album intitulé "Sahara". Plus pop et disco que le précédent - on remarque notamment la reprise du tube "Don't let me be misunderstood" sous le nom "Lolole" -, ce nouvel opus suscite l'enthousiasme du public qui plébiscite le groupe qui joue alors en concert à guichet fermé au Palais des Congrès de Paris. En 2000 son album « La Voix d'Alabina » se concentre sur des thèmes orientaux traités de façon dance avec un nouveau tube « Habibi » feat. Jmi Sissoko.

Ishtar Alabina a ainsi su conquérir le monde avec ses tubes mondialement reconnus (« Alabina », « Ole y Ola » et « Habibi de mis amores ») et sa participation à différents évènements prestigieux aux Etats-Unis, en Angleterre, en Israël, en Espagne ou encore à Moscou. Ils enchainent alors succès et tournées en France et à l'international : Olympia de Paris, première partie de Carlos Santana à Bercy en 1997, le Wolf Trap de Washington, le Caesar's de Las Vegas, Le Greek Theater de Los Angeles ou encore Beacon Summerstage de Central Park à New-York qui ne sont que quelques exemples parmi tant d'autres de ce triomphe.

Ishtar Alabina, c'est aussi une carrière solo et des collaborations prestigieuses avec Jacques Veneruso, Didier Barbelivien, Lionel Florence en 2000 ou encore la reprise de la chanson « Comme toi » du grand Jean-Jacques Goldman.

En 2007, Ishtar donne naissance à des jumeaux et décide de faire un break dans sa carrière. Elle revient en 2009, dans un duo "Yahad" qui signifie Ensemble chanté avec Kobi Peretz et remporte un Award de diamant au Big Apple Music Award de New York en novembre.

2012 marque l'année de son grand retour avec la préparation d'un nouvel album, dont la sortie est prévue en avril/mai, ainsi qu'une collaboration à la BO de La Vérité Si Je Mens 3 ! (déjà 3 003 952 entrées) et son titre « Big Alabina » remixé par Soudshakers feat. Big Ali - classé dans le Top 10 des clubs.

Vendredi 9 Mars 2012 - 21:39



Nouveau commentaire :

sur cette page