Connectez-vous S'inscrire

J.J. Cale Roll on




Deux ans après The Road To Escondido enregistré avec Eric Clapton, le principal artisan du Tulsa Sound sort de sa tanière et publie ce Roll On un peu jazzy aux entournures. Un seizième album solo qu’il sort presque négligemment, tout en sachant qu’il vaut son pesant d’Americana. Ne cherchez pas l’erreur : si Who Knew, qui ouvre le nouveau disque du créateur de Cocaine et After Midnight, sonne comme s’il avait été enregistré dans une cabane au fond d’un jardin, c’est exprès. Depuis longtemps, Cale est un habitué des arrangements poussiéreux, des cordes rouillées. Cette particularité contribue amplement à la légende de ce songwriter décollé des réalités qui ne s’est jamais adressé aux masses mais a toujours séduit assez d’amateurs de blues, de folk et de rock pour avancer au rythme particulier qui est le sien. Roll On lorgne vers le côté jazz de sa force, mais fait également la part belle au blues comme dans la chanson-titre que l’ami Clapton, simple guest cette fois, saupoudre de riffs vintage bien sentis.

Lundi 9 Mars 2009 - 21:55



Nouveau commentaire :

sur cette page