Connectez-vous S'inscrire

Jean-Sébastien Bach Nun komm der heiden heiland




Tout au long de sa vie, Bach a été profondément marqué par le répertoire du choral luthérien qu’il a abondamment employé comme base thématique d’oeuvres vocales (cantates...) et instrumentales (pièces d’orgue...). Le choral Nun komm, der Heiden Heiland en est un parfait exemple. Le culte luthérien l’a adopté pour célébrer le premier jour de l’année liturgique, c'est-à-dire le premier jour de l’avent. Bach a composé trois cantates sur ce thème (BWV 61, BWV 62 et BWV 36) et plusieurs pièces d’orgue (trois dans le recueil de Leipzig, une au début de l’Orgelbüchlein et une pièce dans le recueil Kirnberger). Tout cela a un lien important avec le présent enregistrement conçu par Edna Stern qui veut rendre compte de la vocalité instrumentale dans l’oeuvre pour clavier de Bach à travers un parcours qui s’apparente plus à la cantate qu’à la suite abstraite de pièces et où la question de l’instrument devient, de ce fait, secondaire.

Lundi 9 Mars 2009 - 21:53



Nouveau commentaire :

sur cette page