Connectez-vous S'inscrire

Jean-Sébastien Bach Sonates BWV 1027 à 1029 - Chorales BWV 645 649 659 et 711 - Trios




La frontière entre musique sacrée et musique profane chez Bach n’est pas d’une définition aisée, tant cette distinction n’avait en définitive de sens ni pour le compositeur, ni pour la plupart de ses contemporains. En témoignent nombre d’oeuvres qui passent indifféremment d’un registre à l’autre, de la cantate au concerto, et inversement. Le nouvel enregistrement de Bruno Cocset met en évidence cette permanence de la spiritualité chez Bach, plaçant dans le même environnement les trois Sonates pour viole de gambe et des arrangements de Chorals pour orgue seul. Bruno Cocset a de nouveau fait appel à son luthier et ami, Charles Riché, pour que celui-ci conçoive un nouvel instrument, mi-viole, mi-violon, propice à la virtuosité comme à la polyphonie. Ils se sont pour cela très directement inspirés d’un tableau de Bartolomeo Bettera, illustrant une fois de plus à quel point musique et peinture ne font qu’un : ut pictura musica.

Lundi 9 Mars 2009 - 21:50



Nouveau commentaire :

sur cette page