Connectez-vous S'inscrire

Jeune éborgné par un flashball : la relaxe requise




Le procès du Flashball se termine ce mercredi à Nantes. Sur le banc des accusés, un policier qui avait tiré sur un lycéen lors d'une manifestation en 2007 à Nantes. Le ministère public a requis, comme attendu, la relaxe pour le policier.

Le substitut Yann Richard a établi un "lien de causalité certaine et directe entre le tir du prévenu et les blessures causées à Pierre Douillard", mais a jugé que la responsabilité pénale du policier ne pouvait être engagée en l'espèce.

Mercredi 7 Mars 2012 - 19:34



Nouveau commentaire :

sur cette page