Connectez-vous S'inscrire

« Jeunes Violences Ecoute » continue son action contre la violence




Jean-Paul Huchon, Président du Conseil régional d’Ile-de-France et Julien Dray, Vice-président en charge de la jeunesse et de la sécurité, ont lancé aujourd’hui la nouvelle campagne d’information de « Jeunes Violence Ecoute » (JVE).

Le numéro vert “Jeunes Violences Ecoute” (0800 20 22 23), anonyme et gratuit, a été mis en place par la Région Ile-de-France en février 2000.

Son objectif est d’apporter une écoute et un soutien aux jeunes franciliens victimes ou témoins de violences scolaires ainsi qu’à leurs proches.

La campagne : « La violence, si tu te tais, elle te tue »

La campagne JVE se déroule du 15 au 30 novembre 2009. Plus de 11.000 affiches vont être placées dans le métro, les gares franciliennes, les RER ainsi que sur les flancs de bus.

De plus, la Région poursuit sa sensibilisation des jeunes par la diffusion d’affiches, de dépliants et de cartes « pocket » dans les lycées, les CFA, les services municipaux de jeunesse et les missions locales.

Le site Internet www.jeunesviolencesecoute.fr

Pour les jeunes et les parents le site Internet est un moyen anonyme et gratuit de s’informer sur les différents types de violences, sur ce que dit la loi, sur les structures d’aide psychologique ou juridique…

De plus, le site Internet permet des échanges d’expériences, de solutions, d’idées. C’est un lieu de dialogue entre internautes via les forums de discussion. Ces forums permettent à chacun de se sentir moins seul face à ses difficultés.

Cette année, le site a reçu 13.000 visites/mois en moyenne (7.000 visites/mois en 2008).

Jeunes Violences Ecoute en chiffres

• En 2008/2009, plus de 13 000 appels soit 36 par jour en moyenne
• 45,3 % des appels proviennent de victime de violence.
• 40 % des appels concernent des violences physiques (1er motif d’appel)
• Les jeunes qui appellent JVE sont très majoritairement collégiens et lycéens (56%). Mais on constate une augmentation d’appels de jeunes salariés cette année (11,7% contre 6,4% l’an passé) ainsi que ceux qui sont en recherche d’emploi (8,1% contre 3,6% l’an passé).
• Les appels pour agression sexuelle sont en légère diminution (10,8% contre 13% l’an dernier)
• Les appels relatifs à des violences au sein de la famille augmentent depuis 2002-2003. Ils représentent désormais 34,2% contre 29,2% en 2002-2003

Lundi 16 Novembre 2009 - 16:56



Nouveau commentaire :

sur cette page