Connectez-vous S'inscrire

Kap Bambino : la gifle électro-punk-rock




Kap Bambino : la gifle électro-punk-rock
Attention. Kap Bambino fonce droit sur vous, tel un bolide punk-rock lancé à pleine vitesse.
Cette éruption puissante de dissonances frénétiques, de beats d’un autre monde qui arrivent comme un direct du droit, et d’incantations félines, le duo Bordelais, Caroline Martial et Orion Bouvier, l’a obtenu en domestiquant l’énergie de groupes dissipés comme Suicide ou Nirvana, pour les passer ensuite dans leurs moulinettes de sampleurs, claviers et autres modules informatiques.

BLACKLIST, le deuxième album de Kap Bambino marque un tournant ambitieux dans la carrière du groupe. Le virage le plus inattendu aurait sans doute été de virer pop, et c’est exactement ce qu’ils ont fait, enfin presque...

BLACKLIST c’est 12 morceaux de mélodies dérangées et affolantes, de rythmes propulsés qui font hocher la tête, prenant les concoctions typiques du groupe et les plaçant dans un univers de stade, pour une tête d’affiche de festival. Les voix de Caroline sont mises en avant, elles n’ont jamais été aussi limpides, si fraîches et pleines de défi. L’alchimie des productions d’Orion sonne comme le travail d’un orchestre d’androïdes mettant en musique une guerre apocalyptique.


Ils sont passés comme un fléau sur l’Europe, l’Amérique et le Japon avec leurs légendaires concerts qui déclenchent des émeutes, tout en récoltant des hommages dithyrambiques de la presse, comme le NME, Dazed&Confused, Another Magazine, ou Dummy.

Et maintenant ? Et maintenant ils nous livrent BLACKLIST.

Mercredi 20 Mai 2009 - 21:28



Nouveau commentaire :

sur cette page