Connectez-vous S'inscrire

L'Elève Ducobu en DVD et Blu-Ray


Film disponible en DVD le : 22 octobre 2011
Film disponible en Blu-ray le : 22 octobre 2011



L’élève Ducobu s’est encore fait renvoyer d’une école. Cette fois, pour éviter de finir en pension, il n’a plus qu’une seule chance : réussir à Saint-Potache. Pour s’en sortir, ce cancre attachant va devoir se surpasser et mettre au point les tricheries les plus ingénieuses et les plus spectaculaires jamais imaginées.

La partie est loin d’être gagnée car Mr Latouche, son redoutable professeur, est un adversaire coriace et Léonie, la première de la classe sur qui il tente de copier, ne va pas rester longtemps sous son charme…

Réalisé par Philippe de Chauveron
Avec Elie Semoun, Joséphine de Meaux, Vincent Claude...

Contenu :

- Making of (33')
- La musique dans le film (10')
- Scènes coupées (17')
- Bêtisier (3')
Bande-annonce

L'élève Ducobu : la BD
L'Elève Ducobu est une série de bandes dessinées et de romans belge créée en 1992 par Zidrou et Godi, dont le héros est un cancre qui emploie toutes sortes de techniques pour tenter de copier sur sa voisine. En janvier 2011, la série s'était déjà vendue à 2 000 000 exemplaires (soit une moyenne d'environ 150 000 par album). Une adaptation cinématographique semblait donc inévitable.

Génèse
Philippe de Chauveron raconte comment lui est venue l'idée d'adapter la célèbre bande dessinée : "C’est en voyant mes neveux lire L’élève Ducobu que j’ai découvert ce personnage étonnant. L’idée de faire un film sur un as de la triche et l’univers de Ducobu imaginé par Godi et Zidrou m’a tout de suite emballé. Ducobu est un antihéros, ce qui est toujours très intéressant. Nous nous souvenons plus des super fayots et des super cancres que des enfants bien dans la norme."

De la BD au film
La bande dessinée, L'Elève Ducobu, est composée de petites scènes et non d'une grande histoire. L'adaptation n'a donc pas été sans difficultés. "Le principal écueil dans l’adaptation était de créer une véritable histoire, d’y introduire un enjeu fort car la BD ne présente qu’une succession de situations très courtes. Nous avons donc développé une intrigue propre au film qui permet aux personnages d’évoluer", raconte Philippe de Chauveron. Et même si la BD est restée une base importante, les scénaristes ont pris quelques libertés en accord avec les auteurs : "Dans la BD, il n’y a que trois personnages principaux. En accord avec les auteurs, nous en avons créé d’autres, comme les rôles d’enfants pour définir les complices et les amis de Ducobu. Nous avons aussi inventé le personnage de Mlle Rateau, collègue et flirt de M. Latouche", expliquent-ils.

Vendredi 9 Septembre 2011 - 23:23



Nouveau commentaire :

sur cette page