Connectez-vous S'inscrire

L'Elixir d'amour




Après une absence de près de 20 ans, L’Elixir d’amour revenait enfin à l’Opéra de Paris dans une mise en scène délirante de Laurent Pelly. Une intrigue simple mais efficace (un jeune paysan timide et naïf achète à un charlatan un philtre d’amour – en fait un simple flacon de vin – dans le but de conquérir la jeune fille dont il est amoureux ; la belle se rendra finalement compte qu’elle aime le jeune homme sans l’aide de l’élixir), un langage musical d’une gaieté étincelante et des mélodies particulièrement inspirées (dont le fameux “Una furtiva lagrima”), ont fait de cet opéra composé en 15 jours par Donizetti un authentique chef d’oeuvre. Transposant l’action dans l’Italie des années 50, le metteur en scène Laurent Pelly (La Fille du Régiment à Londres et New York avec Natalie Dessay) fait de cette oeuvre un véritable bijou, finement ciselé et très poétique. C’est l’américaine Heidi Grant Murphy qui chante Adina accompagnée par le ténor Paul Groves dans le rôle de Nemorino. Le rôle du “Docteur” Dulcamara est magistralement servi par le truculent Ambrogio Maestri et Laurent Naouri campe un Belcore repoussant à souhait. C’est le jeune chef britannique Edward Gardner nommé directeur musical de l’English National Opera en 2006 qui dirige l’Orchestre de l’Opéra de Paris.

Jeudi 9 Octobre 2008 - 14:37



Nouveau commentaire :

sur cette page