Connectez-vous S'inscrire

L'hypernuit de Bertrand Belin




Son nom est encore une promesse, comme ceux de Bastien Lallemant et de Florent Marchet, auxquels on peut le rattacher. Mais la lumire n'est pas loin. Avec Hypernuit, son troisime album dj, Bertrand Belin devrait sduire les plus frileux. Le chanteur, qui a accompagn en son temps Nry ou Bnabar, a crit une collection de chansons pures, chuchotes l'oreille, qui s'tirent parfois durant prs de six minutes. Ses musiques vagabondent sur des ballades lancinantes et mticuleuses en restant ouvertes tous les vents (mlodiques) : country, folk, tapis de cordes. Il faut couter sa voix profonde venue d'ailleurs explorer ses textes hants de vengeances et de terres brles. Avec un beau flegme d'impatient rentr, Belin joue sur les sonorits et la prosodie pour dessiner le parcours d'hommes qui battent la campagne - au sens propre. On voyage ainsi de forts en sentiments troubls. Parmi les plus beaux paysages figurent "Hypernuit", grande chanson d'ombre, et "Ne sois plus mon frre", magnifique confession tremble.

Vendredi 17 Septembre 2010 - 09:54



Nouveau commentaire :

sur cette page