Connectez-vous S'inscrire

L’ opposition Ukrainienne veut empêcher la candidate « noire » de participer à l’ Eurovision




Le comble du racisme vient de franchir un pas dans un des pays européen de l’ Est qui est d’ailleurs l’ un des plus démocratique: l’Ukraine !

« Parce qu’ elle n’ est pas de notre race » , voici le slogan que scande le parti de l’opposition ukrainienne qui souhaite empêcher la participation d’une candidate noire à l’eurovision. Gaitana est née le 29 septembre 1979 dans le Kiev soviétique. Très vite, elle a quitté l’URSS pour aller vivre au Congo, d’où son père, Klaver Essami, est originaire. Elle y a vécu cinq ans, avant de revenir en Ukraine avec sa mère, tandis que son père est resté à Brazzavile.

La belle chante aussi bien en anglais qu’en ukrainien et en russe. Mais elle connaît aussi le français et le lingala (langue parlée au Congo). Diplômée en Economie, sa passion est la musique. Très célèbre en Ukraine, elle a sorti jusqu’à présent 6 albums en ukrainien (de 2003 à 2010).

La jeune femme a été plébiscitée par un publique nombreux qui devant son petit écran, en votant par texto et par téléphone a largement fait gagner Gaitana qui s’apprête à représenter son pays en Azerbadjan , pays accueillant la finale de l’ Eurovision .

Mais les affaires se corsent et les racistes en Ukraine du parti Liberté ont appelé à manifester aujourd’hui dans les rue Kiev pour empêcher « la participation de cette chanteuse noire » à l’Eurovision.

Et un membre du parti fasciste Liberté, Jury Sirotyuk .de déclarer: « Oui, Gaitana chante bien. Mais elle n’est pas de notre culture et nous ne voulons pas que les téléspectateurs associent son visage avec un autre continent, quelque part en Afrique « . Et d’ajouter: « Et les millions de personnes qui regardent ce spectacle, vont voir que l’Ukraine est représentée , par une personne qui n’appartient pas à notre race » a t’il renchéri.

La déclaration du parti de l’ opposition Liberté, sur les racines africaines de la candidate-gagnante pour participer à l’ eurovision a provoqué l’indignation en Ukraine :
Le partie UDAR fondé par le celèbre champion de boxe Vitaly Klichko dénonce la »xénophobie » outrancière de Sirotyuk et condamne ses propos: « Il est étrange et embarrassant de lire de telles déclarations en Ukraine, en particulier de nos collègues de l’opposition .. »

Il convient de souligner que la révolution Orange était portée en partie par l’ Extrême Droite Ukrainienne qui sort du bois pour faire des déclarations et commettre des actions xénophobes et racistes .

Rappelons que le 10 juillet 2008 dans un rapport, Amnesty International avait mis en garde l’Ukraine et rendu public le meurtre de quatre étrangers à Kiev en raison de la couleur de leur peau. Ce rapport, intitulé Ukraine: Government must act to stop racial discrimination, fait état d’une multiplication alarmante des agressions dirigées contre les étrangers et les membres de minorités ethniques et religieuses en Ukraine.

Mardi 21 Février 2012 - 15:53



Nouveau commentaire :

sur cette page