Connectez-vous S'inscrire

LES GOURMETS reviennent... RDV le 4 décembre à minuit...


Le groupe vous donne rendez-vous le 4 DECEMBRE A MINUIT sur www.gourmets-music.com pour télécharger GRATUITEMENT l’intégralité de leur nouvel album : TOUT DOIT DISPARAITRE.



LES GOURMETS reviennent... RDV le 4 décembre à minuit...
Tout d'abord mettons de coté le mot "déjanté" et les métaphores culinaires. À la sortie de ce nouveau projet, on ne peut plus cantonner Les Gourmets aux inavouables retranchements du rap alternatif.
Coller des étiquettes, créer des cases, baliser les courants, c'est enfermer la musique.

Et ces gars là sont sur une mission: libérer le Monstre. Envoyer la sauce, mitrailler les sons, cracher les mots dans un grand Bukkaké jubilatoire, l'élégance en rab'.

LES GOURMETS proposent une alternative à un mouvement qui n'en finit pas de se mordre la queue, les rappeurs Français n'enlevant le balai qu'ils ont quelque part que pour suivre à l'unisson les mêmes courants pauvres et abrutissants. Multipliant depuis des années les projets et surtout les collaborations (Seth Gueko, dDamage, Subtitle, Existereo...), Les Gougous font preuve d'une ouverture d'esprit salutaire dont beaucoup de leurs confrères feraient bien de s'inspirer.

TOUT DOIT DISPARAITRE… LE NOUVEL OPUS

Après l'intro où une prod hardcore à la Bomb Squad et des scratches incisifs rappellent les départs en fanfare des albums de Public Enemy, les saligauds nous embarquent à bord de leur "Mercedes Benz" roulant au raz du sol sous le poids des basses et de l'opulente poitrine de leur co-pilote de luxe l'étonnante Miss Platnum.

Le son est moderne, généreux et fat, dès les premiers titres on voit bien que LES GOURMETS jouent à présent dans la cour des grands. Évoluant en combinaisons où l'ego ne prend jamais le pas sur la musicalité, le disque prend forme entre morceaux solo et featurings originaux, où les invités comme Cyanure sur le très hip hop "Mogwai" ou les anglais de Foreign Beggars s'en donnent à coeur joie, mais révèlent finalement la cohésion et la pratique rodée de ces petits Lyonnais.

Plus on écoute LES GOURMETS, plus on identifie un flow, une écriture et des thématiques uniques. Sachant toujours faire preuve de recul et ne cachant jamais leurs faiblesses, les gars nous livrent des morceaux pleins de vie et d'émotion, tellement loin des clichés du genre, à l'image de ce "Tout doit disparaitre" enlevé, désabusé, amer mais hilarant, qui nous ferait presque dire à propos de la crise "Pourvu que ça dure!".

Décembre 2009, Les Gourm' finalisent un travail exemplaire, résultat d'un parcours plein de rencontres et d'innovation, rempli d'inventivité et de professionnalisme. Beaucoup de concerts, des brouettes de morceaux, un sens de l'époque qui se dévoile autant dans leur musique que dans leur communication, puisqu'ils ont été de véritables pionniers dans la distribution de disques par le web.

Gérard Baste


Mercredi 25 Novembre 2009 - 11:51



Nouveau commentaire :

sur cette page