Connectez-vous S'inscrire

La Nuit nous appartient - Edition Simple




A New York, à la fin des années 80, le jeune gérant d’un club branché (Joaquin Phoenix) est écartelé entre l’envahissante mafia russe, propriétaire des lieux, et sa propre famille, membres éminents de la police new-yorkaise. Il va lui falloir choisir son camp… Après Little Odessa et The Yards, le surdoué James Gray signe en 2007 un nouveau film noir de sa composition qui explore ses thèmes de prédilection : la famille et le destin. Plus que la mafia, c’est cette fois la communauté policière qui intéresse particulièrement le cinéaste, et la définition de l’héroïsme policier. Ecrite tout spécialement pour Mark Wahlberg et Joaquin Phoenix (déjà au générique de The Yards et considérés par James Gray comme les meilleurs acteurs américains de leur génération), cette opposition de deux frères qui évoluent chacun d’un côté de la loi tient de la tragédie grecque. Les tensions se multiplient tandis que le personnage principal, en chute libre, est en proie à de violents conflits intérieurs (culpabilité, désirs de vengeance et de rédemption…). L’intensité dramatique du film, riche en atmosphères, se reflète dans les partis pris esthétiques, une “sobriété magnifique” inspirée de la peinture classique, mais aussi du cinéma des années 70 (Coppola, Scorsese, Friedkin en tête). Si James Gray se dit réfractaire au sensationnalisme, une extraordinaire course-poursuite en voiture sous la pluie, et quelques plans sublimes d’Eva Mendes, en petite amie du héros, resteront néanmoins dans les annales. A voir absolument !

Vendredi 15 Août 2008 - 23:20
sur cette page