Connectez-vous S'inscrire

La Ville de Paris lance des projets innovants pour loger les jeunes de 18 à 30 ans


Bruno Julliard (jeunesse), Didier Guillot (vie étudiante), Jean-Yves Mano (logement), et Liliane Capelle (seniors et lien intergénérationnel), adjoints au maire de Paris, ont présenté ce matin, lors d’un point presse, les projets innovants expérimentés par la Ville de Paris pour le logement des jeunes.



Environ 530 000 jeunes âgés de 15 à 29 ans vivent à Paris (soit un quart de la population parisienne totale) et l’accès à un logement pérenne représente l’un des défis majeurs auxquels ils sont confrontés. Aussi la Ville de Paris développe une politique ambitieuse pour les aider à se loger.

Elle a ainsi financé 10 125 logements sociaux pour les jeunes depuis 2001, sur les 12 500 prévus d’ici 2014, qui sont répartis dans 72 résidences étudiantes et 67 résidences sociales pour jeunes et foyers de jeunes travailleurs.

Pour répondre à la diversité des besoins et des attentes des jeunes, la Ville de Paris lance également des expérimentations innovantes pour loger les jeunes :

· en créant des résidences mixtes qui réunissent des personnes aux profils diversifiés :

- la résidence Convention dans le 15ème (2008) pour 34 étudiants et 55 travailleurs migrants ;

- la résidence Bruneseau dans le 13ème (2010), composée de 49 logements pour étudiants et 50 pour jeunes travailleurs ;

- la résidence Irène Joliot-Curie dans le 13ème (en cours de construction) qui rassemblera 82 étudiants et 100 chercheurs.

· en développant le logement intergénérationnel pour rompre l’isolement des personnes âgées tout en aidant les jeunes à se loger gratuitement ou à prix modéré, avec notamment :

- des logements solidaires : en contrepartie d’un loyer bas (10 euros du m²) dans des logements sociaux, l’étudiant s’engage à une présence régulière auprès d’une personne âgée isolée de l’immeuble. Ce projet, géré par la SGIM et l’association Parisolidaire, est en place dans 6 immeubles de Paris et va se développer dans 3 nouveaux immeubles ;

- un immeuble de logement social intergénérationnel (Quai des Célestins) qui associera une résidence pour personnes âgées autonomes de 37 logements et une résidence sociale pour jeunes travailleurs de 35 logements ;

- la charte de la cohabitation intergénérationnelle lancée par la municipalité en avril 2008 et le soutien aux associations signataires pour mettre en relation les seniors et les jeunes. Aujourd’hui, plus de 300 binômes jeunes/seniors cohabitent à Paris.

· en favorisant la colocation

- la colocation solidaire avec le projet Kap’s : dans la résidence étudiante Philippe de Girard (18e), un logement a été spécifiquement dédié à la colocation de 5 étudiants boursiers ou assimilés pour travailler ensemble sur un projet de solidarité locale visant à réduire les inégalités dans le quartier de la Chapelle.

- la colocation en Foyer de Jeunes Travailleurs : la résidence Pointe d’Ivry (13e) propose 19 appartements en colocation pour les jeunes, composés chacun de 2 à 5 chambres individuelles meublées pour permettre aux jeunes de tisser rapidement des liens d’amitié et d’entraide dans un habitat à taille humaine ;

- des appartements de la Ville de Paris reconvertis pour la colocation d’étudiants boursiers (Port-Royal). Organisés autour d’un lieu de vie commun, chaque appartement compte 4 à 5 chambres équipées. 25 chambres sont ainsi disponibles depuis 2010 pour un loyer mensuel moyen de 436 euros avant APL ;

- des appartements en colocation pour jeunes actifs dans le parc social familial (20e) : certains logements familiaux à loyer intermédiaire seront prochainement mis en location partagée pour les jeunes actifs qui disposent d’un revenu issu du travail trop élevé (supérieur au SMIC) pour bénéficier d’aides, mais insuffisant pour se loger par eux même.


Mardi 6 Septembre 2011 - 15:26



Nouveau commentaire :

sur cette page