Connectez-vous S'inscrire

La course aux étoiles se gagne avec SDA


Une nouvelle génération d’architectes d’intérieurs audacieux bouscule les idées reçues sur les budgets serrés



Stéphane Satorra et David Duron font partie d’une nouvelle génération d’architectes attirée par l’hôtellerie, secteur en pleine mutation avec la réforme de la classification. Avec le nouveau référentiel s’étalant de 1 à 5 étoiles et réviser tous les 3 à 5 ans, les hôteliers vont devoir se moderniser pour rester dans la course …

Coup d’essai, coup de maître : La rénovation et la création du bar restaurant le Louis 2 au sein de l’hôtel de la Trémoille ou comment passer d’une impression lisse, froide à une ambiance chaleureuse et intemporelle sur fond de budget serré. L’expertise du duo Satorra- Duron lui permet d’analyser les besoins et contraintes. Afin de générer une plus VALUE financière pour l’hôtel, ils définissent les points sur lesquels intervenir et les failles en termes d’agencement de l’espace. Le restaurant est invisible et son concept en désaccord avec la clientèle de l’hôtel. Il faut aussi attirer une clientèle « de quartier » qui ne sait pas que le restaurant existe puisqu’il n’y a pas de vitrine sur rue.

Sans pour autant déséquilibrer l’harmonie ou dénaturer la globalité de l’espace, l’agence focalise son intervention et le budget de rénovation sur ces espaces stratégiques. Pour SDA, en cette période économiquement difficile, il s’agit d’amortir l’impact financier des travaux, de limiter les coûts au maximum, les étaler dans le temps en renouvelant espace après espace, profiter de la baisse de fréquentation comme d’une réelle opportunité d’amélioration et de transformation. Une des recettes SDA ? le design de crise !

L’hôtel est en activité, il faut réduire au maximum les nuisances et se tenir au budget. SDA prépare, isole le chantier et anticipe les temps de mise en œuvre. La simplicité et l’efficacité des esquisses réduisent le temps des travaux. Ces solutions font bien sûr baisser leur coût. Pari gagné car le chantier d’une surface de 260 m² est rendu en deux mois et demi.

La connaissance des matériaux disponibles sur le marché, permet à SDA de choisir des gammes véhiculant une image de qualité, positive, remplaçant un bois exotique brut par une matière qui aura les mêmes qualités esthétiques mais sera plus abordable financièrement. Ces matériaux recèlent par ailleurs de nombreux avantages: mise en œuvre simplifiée et donc plus rapide, résistance dans le temps, facilité d’entretien.

En conclusion, l’agence SDA prouve qu’il est possible de rénover sans se ruiner. En faisant appel à un architecte d’intérieur qui fera preuve d’imagination et de créativité, respectant le budget donné. L’agence SDA crée des lieux intemporels dans lesquels les clients auront envie de revenir car ces lieux seront pensés en ce sens.

Lundi 25 Mai 2009 - 17:38



Nouveau commentaire :

sur cette page