Connectez-vous S'inscrire

La crise ravive le débat sur la "règle d'or" en France




Comme en 2008, l'incendie est allumé par les marchés. Et comme en 2008, ce sont les responsables politiques qui doivent endosser le costume de pompiers. Les pays du G20 ont déclaré lundi être prêts à agir de concert pour stabiliser les marchés financiers et protéger la croissance, dans un communiqué conjoint.

Dans les pays concernés, la crise de la dette et sa gestion prend une forte connotation politique. Illustration en France, où l'exécutif, à un an des élections, vante les mérites de Nicolas Sarkozy et accuse les socialistes d'irresponsabilité. Ces derniers refusent de voter la fameuse règle d'or, qui propose de graver dans le marbre de la Constitution l'obligation pour les gouvernements de proposer des budgets sans déficits.

Lundi 8 Août 2011 - 22:07



Nouveau commentaire :

sur cette page