Connectez-vous S'inscrire

La gauche dénonce la xénophobie des attaques contre Eva Joly




Le Premier ministre François Fillon a enflammé vendredi la polémique sur le défilé militaire du 14 juillet qu'Eva Joly a proposé de supprimer, en s'en prenant à la binationalité de la candidate écologiste. Réaction remarquée : celle de Daniel Cohn-Bendit. Le fondateur d'Europe Ecologie-Les Verts, pourtant jamais très tendre avec Mme Joly, est venu à son secours en déclarant : M. Fillon "dit n'importe quoi", Eva "a raison". Plus largement, de nombreux ténors de la gauche reproche au Premier ministre des propos teintés de xénophobie.

Samedi 16 Juillet 2011 - 10:35



Nouveau commentaire :

sur cette page