Connectez-vous S'inscrire

Lady Gaga n'est pas fan de Lady Goo Goo


La chanteuse américaine a obtenu l'interdiction, en Angleterre, d'un titre chanté par le personnage d'un jeu en ligne qui la parodiait. "Lady Goo Goo", l'un des "Moshi Monsters" que les enfants peuvent adopter sur internet, n'interprétera plus sa "danse de Moshi".



Si Lady Gaga adore ses "Little Monsters", à savoir ses fans de base, il n'en va pas de même des "Moshi Monsters", des petits personnages que les enfants peuvent adopter sur le web, sur le site internet du même nom. La chanteuse américaine a, en effet, obtenu l'interdiction, la semaine dernière, en Angleterre, d'une des chansons d'un personnage qui la parodie, Lady Goo Goo, rapporte The Guardian, jeudi.

D'après le quotidien britannique, l'interprète de Poker Face, soucieuse que des entreprises commerciales ne "profitent pas de sa popularité" a fait appel à la haute cour de justice de Londres qui a statué en sa faveur, interdisant à la société des Moshi Monsters de "promouvoir, faire la publicité, vendre, distribuer et de rendre disponible au public la 'Danse de Moshi', ou aucune autre chanson de ce personnage", dont le nom ne peut, par ailleurs, plus être utilisé.

"Enorme déception"

En d'autres termes, Lady Goo Goo n'interprète plus sa "danse de Moshi" sur le site de partage de vidéos YouTube, où elle était publiée depuis cet été. Lady Goo Goo, sorte de bébé muni d'une tétine et de grandes lunettes miroir, se verra baptisée d'un nouveau patronyme. Le personnage ne pourra plus non plus chanter son second titre Peppy-razzi, en référence à la chanson Paparazzi de Lady Gaga et ne sortira jamais aucun album, comme c'était prévu à l'origine par le label musical des Moshi Monsters, Moshi Music.

Chez Mind Candy, la société qui commercialise les Moshi Monsters, on confesse "une énorme déception". "Ce qui est dommage, c'est que des millions d'enfants étaient tombés amoureux du premier single de Lady Goo Goo et que, maintenant, ils ne pourront plus profiter de ses exploits musicaux", s'indigne son fondateur. "Nous avons fait tout cela par amour de l'amusement et nous aurions vraiment cru que Lady Gaga aurait perçu l'humour derrière la parodie", s'attriste-t-il.

Jeudi 20 Octobre 2011 - 11:37



Nouveau commentaire :

sur cette page