Connectez-vous S'inscrire

Le Carnaval de Granville : Que la fête continue


Avec une fréquentation qui frôle les 130 000 visiteurs, le Carnaval de Granville prépare cette année sa 136ème édition en fanfare. Ancré dans la tradition maritime, le Carnaval burlesque de Granville est l’une des plus grande cavalcade d’Europe où se mêlent brocardage, satire et humour, le tout inspiré de l’actualité du moment, qu’elle soit locale ou nationale.
L’édition 2010 se déroulera du 12 au 16 février 2010.



Avec une fréquentation qui frôle les 130 000 visiteurs, le Carnaval de Granville prépare cette année sa 136ème édition en fanfare. Ancré dans la tradition maritime, le Carnaval burlesque de Granville est l’une des plus grande cavalcade d’Europe où se mêlent brocardage, satire et humour, le tout inspiré de l’actualité du moment, qu’elle soit locale ou nationale.
L’édition 2010 se déroulera du 12 au 16 février 2010.

Un festival haut en couleurs

Aussi couru et réputé que les carnavals de Nice et de Dunkerque, le Carnaval de Granville se veut authentique, inventif et satirique. Carnaval grand public, pour toute la famille, le Carnaval de Granville, ce sont 31 chars motorisés, des dizaines de modules festifs indépendants, une surenchère annuelle de confettis (4 tonnes pour 2008)….

Tout au long des 5 jours de festivités, des dizaines d’animations pour toutes les générations.
Vendredi soir : adolescents et adultes.
Samedi : petits et tout-petits.
Dimanche : toute la famille.
Lundi : les plus anciens et les assidus.
Mardi Gras : les scolaires, etc…

Ce moment haut en couleur et en émotion est l’occasion d’impliquer écoliers et collégiens du Pays Granvillais. Ainsi, chaque année, 900 jeunes participent au concours de dessin. Tandis que les élèves des écoles primaires confectionnent le visuel carnavalesque de l’édition, les collégiens concourent au prix du meilleur masque remis par les élus et les forains. Pour le concours 2010, le concours est élargi à l'ensemble des collèges du département.
Date butoir pour remettre sa confection : 13 janvier 2010.

Les masques sont par la suite exposés à Granville pendant les semaines qui précèdent le Carnaval.

Honneur au patrimoine maritime

C’est à partir de la deuxième moitié du 19ème siècle que le Carnaval de Granville s’inscrit dans l’histoire des terre-neuvas, mais des traces dans les archives de la ville permettent de s’aventurer beaucoup plus loin dans le passé de la cité corsaire bas-normande, jusqu’au 18ème siècle.
Le carnaval correspondait approximativement au départ des terre-neuvas pour la grande pêche à la morue. Les festivités du carnaval combinées aux derniers instants de fête à terre avant l’embarquement ont fait naître à cette époque un carnaval de renommée. Il s’agit là d’un des trois grands derniers carnavals portuaires avec Dunkerque et Douarnenez.

Attaché à son patrimoine maritime, le Conseil général, membre du Groupement d’intérêt Public Marité, s’est engagé depuis plusieurs années pour préserver et restaurer le dernier Terre-neuvier français : le Marité. En restauration depuis septembre 2006, cet ambassadeur d’une époque, s’apprête à reprendre la mer dans quelques mois, après d’ultimes travaux d’aménagement intérieur. Le Marité, pour sa sixième vie, alliera prestige, tradition et modernité.

A propos du Conseil général de la Manche

Au carrefour des échanges entre la Grande-Bretagne, l’Europe du Nord et la péninsule Ibérique, la Manche a une position géographique stratégique sur la façade atlantique de l’Europe. Afin d’attirer un maximum d’investisseurs, le Conseil général de la Manche, en étroite coopération avec ses partenaires, investit donc massivement pour désenclaver son territoire et développer son économie. Le souci constant de garantir l’équilibre entre développement, aménagement et préservation est au cœur des préoccupations du Conseil général et guide son action dans ses domaines de compétence.

Terre de culture, de patrimoine et de tourisme, la Manche sait aussi faire la fête. En témoignent, les nombreux festivals qui s’y déroulent chaque année : le Carnaval de Granville, le festival Jazz sous les pommiers, les Papillons de nuits, le Festival de Tatihou … bref de nombreux rendez-vous à ne pas manquer.

Cordialement
Séverine OGER
Cabinet ESCAL Consulting
Tél : +33 (0)1 44 94 95 71
Fax : +33 (0)1 44 94 95 61

Mercredi 30 Décembre 2009 - 00:00



Nouveau commentaire :

sur cette page