Connectez-vous S'inscrire

Le Chat du rabbin - la B.O.


Olivier Daviaud retrouve Joann Sfar pour la deuxième fois après GAINSBOURG (VIE HEROIQUE).



Joann Sfar : La musique était primordiale dans la construction du film puisque nous avons animé les personnages sur les compositions d'Olivier Daviaud. Son travail s'est révélé très différent de celui effectué sur gainsbourg (vie héroïque) - qui impliquait un enregistrement de plus de six mois. Cette fois, au contraire, nous avons réuni en studio, pendant un laps de temps très court, le Amsterdam Klezmer Band (une version klezmer des Pogues !) avec Enrico Macias et ses musiciens, qui viennent tous d'Algérie.

Pendant une dizaine de jours, ils se sont livrés à une série de duels musicaux (un banjo klezmer et un banjo d'Algérie se sont par exemple retrouvés face à face). Chacun parlait donc avec sa propre voix - Enrico avec sa guitare andalouse teintée de sonorités tziganes puisqu'il jouait du Django Reinhardt à Constantine.

Antoine Delesvaux :
L'idée était d'enregistrer un album avec différents thèmes qui composaient autant de morceaux, Olivier Daviaud jouant un rôle de catalyseur entre ces différentes cultures.

Samedi 30 Avril 2011 - 21:14



Nouveau commentaire :

sur cette page