Connectez-vous S'inscrire

Le Dernier maître de l'air




Le Dernier maître de l'air
le dernier chef-d'œuvre du messie du cinématographe, fils spirituel d'Hitchkock et de Spielberg tel qu'il aime à se décrire lui-même, descendu sur Terre pour nous ouvrir les yeux sur le 7ème Art, m'a réconcilié avec sa filmographie et aller... soyons francs, avec le cinéma en général. Un petit bijou de la fantasy pétri du talent brut d'un homme dont l'humilité le dispute à la finesse. Des dialogues à mourir de rire qui font mouche, nous laissant à peine le temps de reprendre notre souffle entre deux scène d'action éblouissantes aux chorégraphies tout bonnement sublimes. Vivement le DVD avec les bonus pour apprendre à les reproduire à l'identique, le jour béni où Seigneur Shyamalan sera récompensé d'une légion d'honneur, en une endiablée bien méritée. Je ne peux terminer mon éloge sans parler de Noah Ringer. Une star is borgne ! Ce bout de chou dont l'Oscar est au bout de ses doigts potelés à l'étoffe d'un De Niro, d'un Bernard Montiel tant la subtilité de son jeu donne des frissons. L'inclinaison de ses sourcils est particulièrment soignée ! (quand il est étonné / \ quant il est pas content \/ ) sans bouger un autre muscle se son visage : si-dé-rant. Je n'ai jamais vu autant de gens quitter la salle en plein film, en tout état de cause, par pudeur afin de cacher aux autres les sanglots étouffs provoqués par une si vive émotion.

Dimanche 1 Août 2010 - 17:44



Nouveau commentaire :

sur cette page