Connectez-vous S'inscrire

Le Président Obama rencontre Gurrumul




Le Président Obama rencontre Gurrumul
La journée du Président américain Barack Obama débute au Parlement de Canberra, celle de Gurrumul au sein de la communauté d’Elcho Island dans l’Arnhem, territoire reculé du Nord-Est de l’Australie. Tous deux se préparent à se rendre à Darwin pour quelques heures seulement : Obama doit s’adresser aux troupes américaines et australiennes, Gurrumul doit se produire devant elles et rencontrer le Président.

Dans un hangar de la base militaire aérienne royale spécialement évacué et nettoyé pour l’occasion, c’est le chant de Gurrumul qui marque le début de la cérémonie. Face à lui, 1500 membres de l’armée, 300 invités (y compris des personnalités politiques, du monde des affaires et du sport) et les médias internationaux, tous arrivés à destination par navette spéciale, au sein de la zone placée sous haute surveillance. Sur scène, Jessica Mauboy, aborigène du Territoire du Nord, succède à son compatriote.

C’est ensuite au tour de la fanfare militaire de continuer à divertir la foule, tandis que Gurrumul et Jessica se font escorter jusqu’à la zone la plus sécurisée, connue sous le nom de « la couvée ».

Aux côtés de Gurrumul, on retrouve son ami Michael Hohnen, bassiste aveclequel il a collaboré, et qui raconte : « Gurrumul a été frappé par l’apparence agréable du Président ainsi que par son côté sensible et attentif, pendant leur courte rencontre d’aujourd’hui ». Très cordial et soucieux de montrer à Gurrumul combien il apprécie cet échange, Obama marque des pauses qui trouvent un écho dans le silence plein de sens du chanteur aborigène.

Gurrumul rejoint ensuite l’équipe de Skinnyfish Music dans les gradins VIP, au milieu d’un public qui boue d’impatience en attendant l’arrivée de l’énigmatique leader mondial. Bondissant littéralement sur la scène où Gurrumul vient de jouer, le Premier Ministre et le Président prononcent leurs discours, avant de saluer personnellement les chanceux du premier rang (dont la compagne de Gurrumul, Bronwyn Gurruwiwi) et de quitter la scène.

Tous les invités sont tenus de rester dans le hangar jusqu’à ce que le Président monte dans l’avion. L’occasion pour Gurrumul de faire connaissance avec de nombreuses personnes, notamment son compatriote Gullarwuy Yunupingu.

Au moment où Gurrumul et Jessica Mauboy quittent le hangar, l’avion Air Force One passe près de membres de l’armée, qui font d’un geste de la main au revoir au Président des Etats-Unis, mais aussi à deux des chanteurs les plus appréciés d’Australie. Tous trois quittent Darwin après s’être produits sur la même scène centrale, lors de cette occasion très spéciale.

Lundi 21 Novembre 2011 - 22:19



Nouveau commentaire :

sur cette page