Connectez-vous S'inscrire

Le groupe Sexion d'Assaut est-il vraiment homophobe ?




Le groupe Sexion d'Assaut est-il vraiment homophobe ?
Les concerts à Caen, Clermont, Saint-Etienne et Marseille du groupe de rap Sexion d'Assaut, au cœur d'une polémique après les propos homophobes d'un de ses membres, n'auront pas lieu, portant à six le nombre de représentations annulées, a annoncé lundi le gérant de leur tournée.

A l'origine de la polémique, ces déclarations de Lefa, le chef du collectif de rappers parisiens âgés de 20 à 25 ans, au magazine "International Hip hop": "Pendant un temps, on a beaucoup attaqué les homosexuels parce qu'on est homophobe à cent pour cent et qu'on l'assume".

Il s'est depuis excusé, mais plusieurs associations de défense des homosexuels se sont indignées des paroles sans équivoque relevées dans plusieurs anciens titres du groupe que Sexion d'Assaut ne chante plus aujourd'hui.

"Le fait d'être homosexuel est une déviance qui n'est pas tolérable", ajoutait-il dans cet entretien qui suscite un buzz sur le net.Après avoir démenti, Lefa s'est excusé par communiqué pour ses propos "inacceptables" en affirmant avoir "grandi dans l?ignorance de ce que ce terme signifie vraiment".
"Je me suis rendu compte en vérifiant la signification du mot "homophobie" que j'avais sorti une connerie plus grosse que moi (...) Ni moi ni le groupe ne sommes homophobes", assure-t-il.
Ses excuses n'ont "pas convaincu" le Chabada qui tranchera "d'ici la fin de la semaine", ni les associations de défense des homosexuels.

La section de Strasbourg de la Ligue des droits de l'Homme a demandé samedi l'annulation du concert prévu le 20 octobre dans la capitale alsacienne.

La tournée de Sexion d'Assaut a commencé samedi à Pau et doit s'achever le 5 novembre au Zénith de Paris. Selon M. Bellamy, Sexion d'Assaut souhaite désormais rencontrer physiquement les associations pour s'expliquer, plutôt que de s'exprimer par communiqués comme il l'a fait au début de la polémique, née des déclarations d'un de ses membres, Lefa, au magazine International Hip hop.

Leurs dates à Angers et à Guipavas, près de Brest, avaient déjà été supprimées de leur calendrier, pour "risque de trouble à l'ordre public", a précisé Eric Bellamy, gérant de la société Yuma Productions, qui s'occupe des concerts du collectif parisien. "Sur le reste, on avance petit à petit. Toutes les salles s'interrogent. Dans les prochaines 48 heures, on aura une vision un peu plus globale sur ce qui va se passer. Pour le moment, on discute avec tout le monde", a-t-il expliqué.

Très populaire auprès des 14-17 ans, Sexion d'Assaut s'est hissé au top ten des ventes en France avec son deuxième album et vient d'être sélectionné pour les MTV Europe Music Awards (EMA), pour sa "capacité à produire des texte forts, frais et bien plus dynamiques que ce qui se fait d'habitude".Pour l'association "SOS homophobie", le groupe "n'est pas digne de représenter la France" à la cérémonie prévue le 7 novembre à Madrid et doit "réparer par des actions concrètes pour la lutte contre l'homophobie".

Dans un "florilège", l'association relève les paroles du titre "On t'a humilié": "Je crois qu'il est grand temps que les pédés périssent, coupe leur le pénis, laisse les morts, retrouvés sur le périphérique".

Mercredi 6 Octobre 2010 - 17:48



Nouveau commentaire :

sur cette page