Connectez-vous S'inscrire

Le perroquet rouge de Dominik Graf

Sortie le 2 janvier 2008




Printemps 1961.Le jeune Siggi, 21 ans, arrive à Dresde dans l'espoir d'y trouver du travail. Fuyant une manifestation qui tourne mal, il fait la rencontre de la poétesse Luise et de son mari Wolle, qui l'introduisent au sein du fameux club de danse "Le Perroquet rouge". Lieu unique, véritable souffle de liberté pour la jeunesse d'Allemagne de l'Est, "Le Perroquet rouge" ne tarde pas à attirer l'attention de la Stasi…

avec Max Riemelt, Jessica Schwarz, Ronald Zehrfeld

Le renouveau du cinéma allemand

Le cinéma allemand connaît une période de renouveau dans les années 2000, souvent en se penchant sur les heures sombres de son histoire récente. On a ainsi vu les succès internationaux de La Chute sur les années Hitler, en 2003 ou de La Vie des autres en 2007, sur la fin des années de Guerre Froide. Le Perroquet Rouge s'interesse lui à la mise en place du mur de Berlin, à la fin des années 40.

Un film historique
La situation de l'Allemagne après la Seconde Guerre mondiale, est partagée entre les deux vainqueurs : à l'ouest, la RFA, sous tutelle américaine, et à droite, la RDA. Les habitants de RDA tentent de vivre entres des contradictions croissantes : tandis que le pouvoir refuse tout échange avec l'ouest, la population est de plus en plus influencée par sa culture et son mode de vie. La RDA essaye d'empêcher la fuite de ses habitants vers l'ouest. Le Mur de Berlin, aussi appelé mur de la honte, est construit dans la nuit du 12 au 13 aout 1961, coupant la ville en deux, et empêchant tout échange : le mur est en fait composé d'un réseau de barricades, surveillés par des miradors. Les quelques ressortissants tentant de le franchir sont abattus. Le Mur sera finalement détruit le 9 novembre 1989, provoquant ainsi la réunification tant attendue de l'Allemagne.

Jeudi 29 Novembre 2007 - 22:57
sur cette page