Connectez-vous S'inscrire

Le pervers qui filmait les femmes aux toilettes




Le pervers qui filmait les femmes aux toilettes
Dans la catégorie des records odieux, un érotomane brésilien risque fort de remporter la palme. Frederico Freire Lemos de Souza, ex-directeur de l'Union Brésilienne des compositeurs (UBC), a été condamné pour avoir filmé plus de 2000 femmes à leur insu dans les toilettes de son entreprise avec son téléphone portable. Pire, il n'avait rien trouvé de mieux à faire que de poster les images sur des sites pornographiques.

Lumière qui clignote
La technique était sournoise et, vu le nombre de victimes, efficace : il se rendait dans les toilettes des femmes sous prétexte de nettoyer ses verres de contact et c'est alors qu'il camouflait son portable de dernière génération pour filmer les moments intimes de ses victimes. Il aurait eu recours au même stratège dans des restaurants de Rio et même chez certains de ses amis, selon la police. Le stratagème a été découvert au bout de trois ans quand l'une des employées de l'UBC a vu une lumière qui clignotait sous le lavabo alors qu'elle était assise dans les toilettes.

L'obsédé sexuel a été licencié et condamné à verser en première instance 30.000 reais (10.500 euros) à l'une des six femmes l'ayant poursuivi.

Dimanche 24 Mai 2009 - 20:05



Nouveau commentaire :

sur cette page