Connectez-vous S'inscrire

Le salafiste ne voulait pas avouer qu'il s'était refait le nez




Comment expliquer son arrivée au Parlement égyptien avec des bandages ? En racontant s'être fait agresser au lieu de dire la vérité : une opération de chirurgie esthétique.

Un député salafiste égyptien a été contraint de démissionner du Parlement et de son parti après avoir menti. On connaissait donc le fameux (et divin) nez de Cléopatre. Il faudra aussi compter sur celui refait du Cheikh...

Mercredi 7 Mars 2012 - 19:49



Nouveau commentaire :

sur cette page