Connectez-vous S'inscrire

Législatives : qu'est-ce qu'une "triangulaire" ?




Législatives : qu'est-ce qu'une "triangulaire" ?
A quoi ça sert ? Qui élit-on vraiment lors des élections législatives ? Quel est le pouvoir des députés ? Où se présentent les personnalités politiques ?

Selon le code électoral, le second tour des législatives oppose les deux candidats ayant obtenu les meilleurs scores au premier. Mais un troisième, voire un quatrième candidat, peuvent également se maintenir. Pour cela, il doit obtenir au premier tour un nombre de voix représentant plus de 12,5% des inscrits (les votants et les abstentionnistes).

Avec cette règle, plus la participation est faible, plus la barre permettant la qualification est élevée :
Avec 80% de participation (le taux observé lors du premier tour de la présidentielle), il faut au moins 15,63% des voix pour se maintenir au second tour. A 70% de participation, la barre est fixée à 17,85% des voix. Pour 60% de participation, il faut 20,83% des suffrages exprimés. A 55%, il faut 22,73% des voix.

A 50% de participation, il faut 25% des voix. Dans cette hypothèse, les trois candidats arrivés en tête doivent donc se partager, au strict minimum, 75% des voix.

Avec un taux de mobilisation si bas, l'hypothèse de quadrangulaires semble, elle, totalement écartée puisqu'il faudrait que les quatre candidats obtiennent chacun, à égalité, 25% des suffrages, soit l'ensemble des votes.

Lundi 11 Juin 2012 - 19:13



Nouveau commentaire :

sur cette page