Connectez-vous S'inscrire

Lenny Kravitz, fait Chevalier dans l’Ordre National des Arts & des Lettres




A 47 ans, Lenny Kravitz a reçu, mercredi soir, les insignes de Chevalier dans l’Ordre national des Arts et des Lettres, des mains de Frédéric Mitterrand, qui a salué « l’une des plus grandes stars du rock aux grooves entêtants », « idole à la fois française et américaine ».

Face à un comité restreint, le Ministre français de la Culture a complimenté le maître des « riffs incandescents » et des « intuitions virtuoses qui électrisent le public », tout en s’efforçant de traduire ses propos à la star américaine.

« Musicien au style débridé, adepte du ‘black and white’ à l’image de vos origines ukrainiennes et bahaméennes, vous vous êtes affranchi des barrières entre le son noir et le son blanc ». « Vous vous êtes méfié des couleurs, des codes vestimentaires et des codes musicaux: c’est le secret de votre réussite », a ajouté le ministre, citant ses tubes tels que « It ain’t over till it’s over » ou « Stand by my Woman », co-écrit avec le guitariste Slash.

Le chanteur et musicien américain tout de noir vêtu, a remercié, non sans émotion, « la France qui lui a tout donné » et « sans qui il ne serait pas ici ».

En effet, le chanteur a rappelé ses débuts chaotiques aux États-Unis, et sa révélation aux Transmusicales de Rennes en 1989: « Je suis particulièrement touché d’être décoré en France, pays qui a cru en moi, alors que j’étais mal compris dans mon pays ».

« C’est grâce au public français que je suis allé de l’avant. J’ai une relation d’amour avec la France où je vis une partie de l’année. Je continuerai d’être inspiré par la France », a ajouté Lenny Kravitz, qui s’était produit à Bercy la veille, à guichets fermés.

Rappelons que le chanteur a publié son neuvième album studio cet été, intitulé « Black and White America », sur lequel il revisite la musique américaine, du funk au rap.

Jeudi 1 Décembre 2011 - 15:46



Nouveau commentaire :

sur cette page