Connectez-vous S'inscrire

Les affiches polémique d'Infidèles retirées des rues de Paris


JC Decaux a décidé de "retirer de Paris et sa banlieue dès vendredi" plusieurs visuels de la campagne de promotion du film Les Infidèles, avec Jean Dujardin et Gille Lellouche. Un retrait à titre préventif, alors que des plaintes ont été déposées contre cette campagne.



Les affiches polémique d'Infidèles retirées des rues de Paris
Il y a deux visuels, l'un montrant Jean Dujardin entre les jambes d'une femme aux chaussures rouges et l'autre Gille Lellouche, gratifié d'une gâterie buccale par une représentante du sexe opposé. Slogan de la première affiche : "Je rentre en réunion" et de la seconde : "Ça va couper, je rentre dans un tunnel."

Ces deux images (au nombre, en fait, de quatre, chaque visuel étant décliné dans une version légèrement différente) sont destinées à promouvoir le film Les Infidèles avec les deux acteurs français, à sortir le 29 février sur les écrans français. Des affiches installées un peu partout dans Paris et en Ile-de-France depuis mardi. Seulement elles font polémique.

"A titre préventif"

D'après Le Parisien, jeudi, "deux plaintes ont déjà atterri sur les bureaux de l'autorité de régulation professionnelle de la publicité (ARPP), organisme chargé de contrôler la publicité", en raison du mauvais goût des clichés et de l'image dégradante de la femme qu'ils véhiculeraient. Contactée par le quotidien, Stéphane Martin, le directeur général de l'ARPP, a expliqué que son "jury de déontologie ne s'est pas encore réuni car les plaintes viennent d'arriver". "Nous estimons déjà que cette campagne est contraire aux règles sur l'image de la personne humaine", précise-t-il, ajoutant qu'"à titre préventif, nous avons d'ores et déjà conseillé à JC Decaux, qui s'occupe de l'affichage public, de retirer les panneaux."

Contacté par TF1 News jeudi, le service de presse de JC Decaux a annoncé que face à la polémique, il avait "décidé de suivre cette recommandation et de retirer de Paris et sa banlieue, dès vendredi" les affiches incriminées. L'affichage était initialement prévu pour une semaine.

Vendredi 3 Février 2012 - 15:46



Nouveau commentaire :

sur cette page