Connectez-vous S'inscrire

Les chaleureuses volutes d'Elina la gitane


La mezzo lettone propose une florilège d'airs d'inspiration tzigane : de l'incontournable Carmen de Bizet aux mélodies de Manuel de Falla en passant par les opéras de Bernstein ou Lehar.



Les chaleureuses volutes d'Elina la gitane
L’heure est tzigane pour Elina Garanca. La mezzo lettone, pour son troisième album chez Deutsche Grammophon, offre un florilège d’airs des XIXe et XXe siècles tirés de l’incontournable Carmen de Bizet, de mélodies de Manuel de Falla, d’extraits de zarzuelas ou d’opéras de Lehar ou Bernstein.

Pour accompagner les volutes chaleureuses de cette gitane venue du Nord, l’orchestre de la RAI dirigé par Karel Mark Chichon et la guitare fabuleuse de Jose Maria Gallardo del Rey revisitent un large répertoire dépassant les frontières de l’Espagne, tantôt vers le Nord classique, tantôt vers un Sud arabisant. Le voyage est passionnant.

La blonde Elina Garanca avait révélé un tempérament de braise en incarnant Carmen en janvier dernier à New York aux côtés d’un impeccable Roberto Alagna exceptionnel. Son talent scénique avait fait chavirer le public du Met et la critique. Le spectacle a été enregistré et est disponible en DVD depuis cet été.

Mercredi 15 Septembre 2010 - 19:36



Nouveau commentaire :

sur cette page